Membres / Notation

Tout comme l’Aigle de Loriciels, l’âge d’or des jeux vidéo est derrière nous. Un peu blasé par les dérives du jeu vidéo moderne (DLC, dématérialisation…), je n’oublie pas non plus que la prochaine génération ne pourra plus jouer aux vrais jeux old-school que sur émulateurs, étant donné que bien des machines et des cartouches auront rendu l’âme. Les derniers gardiens, les ultimes témoins, c’est nous ! Comme le capitaine d’un bateau ivre en train de couler, je resterai à la barre jusqu’au bout et profiterai de mes cartouches jusqu’au dernier souffle de vie de leurs vieilles piles usées.

Oui aujourd’hui, jeux vidéo et des bas…

Pour nous joindre : mister_oli4 @ yahoo . fr

PS : un grand merci à des sites comme CPCRulez et surtout Abandonware Magazines pour leurs bases de données.

L’équipe du blog :

Membres actifs :

Oli – aka le joueur à tout faire. Ou créateur et rédacteur du blog.

Après avoir rapidement troqué mon biberon contre des Game & Watch, et trop longuement squatté les Vectrex et Atari 2600 de mes camarades de classe, je suis devenu un joueur bicéphale ayant eu la chance de grandir avec un joystick dans la main droite (Amstrad, Amiga) et un joypad dans la gauche (consoles Nintendo, Sega…)… sans oublier l’indispensable souris pour le jeu PC, coincée entre les dents (bah oui, puisque j’avais les mains pleines). Ma passion pour le retrogaming connaît un second souffle depuis que je vis au Japon, et dans la mesure du possible j’essaie de ne pas jouer sur  émulateurs (qui changent parfois notre vision des choses : sauvegardes sauvages et j’en passe…). Mes 20 jeux cultes : KICK OFF 2 (Amiga), SUPER GHOULS’N GHOSTS (Super Famicom), BARBARIAN (Amstrad CPC), SHADOW OF THE BEAST (Amiga), SALAMANDER (Famicom), PLAYER MANAGER (Amiga), SUPER PROBOTECTOR (Super Famicom), WINNING ELEVEN (PlayStation 2), DUNE (PC), WIPEOUT HD (PS3), THIEF: THE DARK PROJECT (PC), THIEF II: THE METAL AGE (PC), SHADOWRUN (Super Famicom), BIOHAZARD (PS1), TETRIS (Game Boy), THE SUPER SHINOBI (Megadrive), FURI (PS4), SILENT HILL 2 (PlayStation 2), ZELDA: A LINK TO THE PAST (Super Famicom), ROGUE SQUADRON II (GameCube).

______________________________________________

Fred – aka celui qui met les mains dans le cambouis. Ou webmestre.

Mes premiers souvenirs vidéo-ludiques remontent à des parties de Race, Space Monster mais surtout Bataille Aéronavale contre mon frère ! Je me suis ensuite essayé à des jeux sur l’Amstrad CPC puis le PC de mon frère toujours, avant de craquer pour un Amiga 500 +. En dehors de ça, j’étais plutôt portables avec seulement quelques jeux sur Game Boy classique (Gargoyles Quest !!) et Game Gear. C’est finalement l’acquisition d’une Super Nintendo d’occaz sur le tard et l’accès à toute la ludothèque de jeux imports d’un ami qui m’a vraiment lancé dans le monde du JV et a fait naître en moi un amour du pixel toujours présent à ce jour. N’ayant plus des masses de temps pour jouer, je mets à contribution mes compétences en développement web pour aider à Oli à maintenir et développer son blog.

______________________________________________

Steph – aka le maître du labyrinthe. Ou spécialiste des soluces rétrocompatibles.

Guybrush 120Noël 86 : sous le sapin, une grosse boite avec un crocodile AMSTRAD imprimé. Et voilà comment je plonge dans le monde addictif des jeux vidéo et de l’informatique domestique. Que d’heures passées avec mon frère sur les jeux de cette machine : Infernal Runner (mon premier jeu terminé !), l’aigle d’or, Prohibition, Bomber Jack, 5eme Axe, Raid (maudit hangar !), Ghosts‘n Goblins, Conspiration de l’an 3, SRAM, …

Mais comme beaucoup de monde, il fallait bien suivre l’évolution technologique. Alors j’ai troqué mon joystick Speedking pour une souris et une manette AMIGA500, et ses incontournables Shadows Of The Beast, Another World, Barbarian 2, Pinball Dreams, Populous, Lotus (et son écran multijoueur splitté), Battle Squadron, Beach Volley…

Puis le PC et son super processeur 486 overclocké 66 MHz (!) a fait son apparition à la maison, faisant à mes yeux, l’apothéose du Point & click (Bravo à Lucas Arts pour toutes ces perles à « l’humour corrosif »).
Et j’ai également fait un petit détour sur PlayStation principalement pour ses Resident Evil, Gran Turismo et Tekken. Je les fais tourner encore de temps en temps mais cette fois en version convertie pour PSP.

Loin d’être sevré, aujourd’hui encore je continue régulièrement l’aventure. Alors que des supers productions, aux techniques parfaites, peuplent les rayons des supermarchés, je reste fidèle aux jeux rétros et à leurs pixels, pour accomplir enfin des quêtes inachevées, et évidemment par pure nostalgie.

Enfin, j’ai juste une petite pensée à tous ceux qui entretiennent l’histoire du jeu vidéo aujourd’hui encore. Je pense à ceux qui font vivre leurs sites sur le rétrogaming (merci Oli). Et aussi aux personnes qui développent encore des émulateurs pour diverses plateformes. Bien que la magie de tous ces jeux passe sans conteste par le hardware de l’époque, la passion de ces habiles softeux contribue à maintenir des jeux qui seraient aujourd’hui tombés dans l’oubli.

______________________________________________

Rick – aka le cinéphile fou. Ou testeur ponctuel pour la current-gen.
rick
Tombant très jeune dans l’univers des jeux vidéo, bien qu’ayant loupé quelques consoles contrairement à Oli, j’ai eu la chance d’avoir la NES, la Super Nintendo et la Game Boy. Les premiers Super Mario, Zelda et autres, toute ma jeunesse.
Puis vint pour mes 10 (ou 11) ans la sortie de la Nintendo 64, et là, ce fut des soirées et soirées passées sur les premiers jeux, tels Super Mario 64 (dont 10 minutes rien qu’à sauter partout dans le jardin), Turok (à essayer bêtement de tuer des raptors au couteau), Goldeneye 64, puis Perfect Dark, Conker’s Bad Fur Day. Avec un an de retard, ce fut au tour de la PlayStation première du nom, pour découvrir les jeux cultes tels que RESIDENT EVIL. Une passion pour le survival horror naquit, et en 1999, ce fut le choc SILENT HILL, avec des sueurs froides, des sursauts, les mains moites… Puis vint la PS2 pour continuer (ou commencer) les grandes sagas (METAL GEAR, SILENT HILL, FATAL FRAME, SIREN), puis le vide pendant quelques années, un trop plein de jeux et un un petit dégoût, avant ce jour de Mars 2014 et l’achat impulsif d’une PS3, et la découverte des derniers RESIDENT EVIL (rah, le 6 😥 ), des derniers SILENT HILL, puis les heures passées sur THE LAST OF US, les YAKUZA (3, 4 et maintenant 5 en import). Une passion qui renaît de ses cendres !

______________________________________________

Gustav XIIIaka le serial retrogamer. Ou testeur bloqué avant l’an 2000.

À l’école primaire en 1986, nous avions régulièrement des cours d’initiation à l’informatique et nous utilisions des Thomson MO5. La marque française avait visiblement un partenariat avec l’éducation nationale, mais avait fini par se barrer en laissant tomber l’informatique et l’éducation nationale par la même occasion ! Mais pour moi, ce n’était pas grave, car j’avais le Thomson TO9 à la maison, la version de luxe de l’ordinateur pédagogique français pour éduquer l’élite de la nation. Je jouais donc à de super jeux comme Pingo, Slap Fight, ou encore « La nuit des templiers ». Je développais aussi des programmes très intelligents qui demandaient à mes amis de saisir leur prénom avant de les insulter (en reprenant leur prénom, car je réalisais de véritables programmes interactifs !).

En 1988, je pénètre dans une autre galaxie avec l’Amiga 500, véritable console de jeu déguisée en ordinateur qui me fera vivre de grandes heures avec de superbes jeux d’aventure graphique comme Les Voyageurs du Temps, Indiana Jones et la dernière croisade, ou Operation Stealth, mais aussi des adaptations de jeux d’arcade comme Rainbow Island, Pac Mania, Shinobi, etc.

L’année suivante, un Atari STE arrive dans le foyer familial. J’utilisais l’Amiga pour faire du dessin via Deluxe Paint III et l’Atari pour faire un peu de musique avec FM Melody Maker. Bon, je n’ai jamais rien composé, mais je passais des heures à écouter les compositions incluses dans le programme à titre d’échantillons.

C’est en 1990 que tout bascule, avec l’acquisition d’une NES. Fasciné par Zelda et Super Mario Bros, j’en oublie presque mes micros. L’été 1991 marque un tournant. Jusqu’alors lecteur de Tilt, je passe toute la période estivale à lire le numéro zéro de Consoles+, et j’achète le fabuleux Mega Man 2 sur NES dans un supermarché Mammouth juste avant ma rentrée en sixième. Sur micro, je n’avais jamais vu un jeu aussi beau, jouable, mélodieux, et bien pensé. Je change alors de camp pour passer du côté des consoles.

En avril 1992, la Super Nintendo débarque chez moi et la messe est dite. Avec Super Mario World et Zelda A Link to The Past, je passe des heures devant l’écran comme jamais auparavant. Je me levais à 6H00 du matin afin de pouvoir jouer à Zelda avant d’aller au collège ! En 1993, j’acquiers un adaptateur AD-29, et ne jure déjà plus que par l’import. Ma mutation se termine alors : fan absolu d’import japonais et US sur consoles 8/16 bits, je n’évolue plus par la suite, achetant toujours des jeux Super Famicom et PC Engine, même en 1998, 2002 ou 2010.

Mes jeux favoris : XEXEX (Arcade), The Legend of the Mystical Ninja (SNES US), Final Fantasy III (SNES US), Ys IV The Dawn of Ys (PC Engine), Alien Soldier (MegaDrive), Chrono Trigger (SNES US), Earthbound (SNES US), ActRaiser (Super Famicom), Shinobi (Arcade), Tengai Makyô Zero (Super Famicom), Tengai Makyô II (PC Engine), Snatcher (Sega-CD), Magical Chase (PC Engine), Hana Tãka Daka!? (PC Engine), Ys Book I & II (Turbografx-CD), Super Mario World (Super Nintendo), Zelda A Link to the Past (Super Nintendo), Ganbare Goemon 2 (Super Famicom), Mega Man 2 (NES), Dragon Slayer The Legend of Heroes (Turbografx-CD), Star Parodia (PC Engine), Recca (Famicom).

______________________________________________

Système de notation : il ne se veut pas sérieux et/ou scientifique. La première partie (note) résume la valeur du jeu aujourd’hui. La seconde partie (nostalgie) est ajoutée pour les jeux old-gen, afin de prendre en compte l’aspect fun et nostalgie de titres qui ne font pourtant plus l’unanimité, de nos jours. En gros cette deuxième note correspond à la valeur du jeu lorsqu’il est sorti, avec une notion de subjectivité plus marquée.

À oublier. C’est pourquoi la corbeille a été vidée !
   Une moitié de bâton… ça vole pas haut…

 Un seul bâton de joie pour un jeu moyen.

 Un bon petit jeu.

  Un très bon jeu.

  Un grand jeu.


L’Aigle d’Or “Jeux Vidéo et des Bas” : la récompense suprême pour un jeu intemporel et indispensable.

_______________________________________________

Membres inactifs (mais qui reviennent quand ils veulent !) :

Cherycok

cherycok mario capLes jeux vidéos, c’est comme le bon vin, ça se bonifie en vieillissant… Tout comme Oli, je suis rapidement tombé là dedans… Amstrad, Atari, Amiga, Nintendo,… Tous sont des mots qui rien qu’à les entendre font palpiter mon petit cœur de gamer. Même si j’ai commencé par les ordinateurs (Thomson TO7, Amstrad PC 1512), j’ai eu comme beaucoup une longue période console qui a commencé dans la deuxième moitié des années 80. Ma génération culte ? Les 16 bits, la Super Nintendo étant sans doute ma console favorite. bien entendu, je garde un petit faible pour la N64, la Dreamcast ou la Gamecube, mais force est de constater que les Next-Gen (PS3 / 360) ne me font absolument plus vibrer et m’ont définitivement tourné vers mes premiers amours, le PC. Ma passion pour le Old School reste bien entendu intacte et voici quelques uns de mes jeux cultes de cette époque : ZELDA A LINK TO THE PAST, FINAL FANTASY VI, SUPER METROID, SUPER PROBOTECTOR, SUPER MARIO KART pour la partie Consoles, DUNE 2, DAY OF THE TENTACLE, MONKEY ISLAND, MASTERS OF MAGIC et tant d’autres !

______________________________________________

Slimdods

Oh ma première console, ma NES, mon MARIO BROS, mon ZELDA 3 … que ça remonte loin. Oh ma PS3 et ma XBOX 360, mon BAD COMPANY 2, mon MARCUS PHENIX, mon WIPEOUT HD … oh oui, j’en redemande encore aujourd’hui. Entre nostalgie et technologie, je ne saurais choisir mon camp. Le retro-gaming est vivifiant fort heureusement, et quand des jeux arrivent à mixer ce qui fait le bonheur d’hier et d’aujourd’hui (SHADOW COMPLEX et PRINCE OF PERSIA CLASSIC au hasard), j’en ressorts tout bâton de joie. Non ce n’était pas mieux avant, c’était juste différent ! Il faut surtout savoir chercher au bon endroit, à savoir par exemple le psn, live & co, véritables mines d’or des jeux de toutes générations ! Je ne vais pas vous mentir, je mange de tout et du nawak … mais s’il y a bien un genre auquel je ne touche pas, ce sont les immondices “easy gaming”, genre qui prend des proportions malheureuses.  Dix jeux cultes au hasard : SUPER PROBOTECTOR, BATTLEFIELD BAD COMPANY 2, GEARS OF WAR 2, CHRONO CROSS, VIRTUA FIGHTER 5,  CASTLEVANIA SYMPHONY OF THE NIGHT, CRASH TEAM RACING, NINJA GAIDEN, FINAL FANTASY TACTICS et FLASHBACK.

______________________________________________

Godsamo

Godsamo est tombé dans la marmite des jeux vidéo quand il était petit. Tout commença avec l’ordinateur familial qui contenait un jeu appelé Tetris. Mais qu’est-ce donc que ces formes géométriques qu’il faut emboîter et comment peut-on s’amuser avec ça ? Une fois les doigts posés sur le clavier et après quelques parties, un plaisir inconnu jusqu’alors apparu. Le meilleur était cependant à venir quand, dans un café du coin, mon regard tomba sur un jeu qui me sembla de suite extraordinaire : The King of Dragons de Capcom. Je sortis une pièce de ma poche, la glissa dans la borne et ma vie fut changée. Des graphismes magnifiques, un univers et une ambiance envoûtants, une jouabilité au poil, des ennemis variés et nombreux. Dès lors, mon porte-monnaie était rempli de pièces de 5 et 10 francs prêtes à se sacrifier pour mon plaisir et j’écumais tous les lieux proposant des bornes, en guettant en premier les beat them all.
Ce n’est que plus tard que j’ai eu des consoles à la maison, en premier la Megadrive qui a vite laissé sa place à la Super Nintendo puis la Playstation qui est restée quelques années dans ma chambre. S’ensuivra la Dreamcast qui est encore ma chouchoute et qui est la machine la plus récente sur laquelle j’ai pris mon pied et elle proposait le meilleur jeu du monde : Shenmue. Les titres proposés sur les consoles suivantes n’ont pas réussi à me satisfaire pleinement et je suis rentré dans une période rétro où j’ai découvert des perles, en particulier la Saturn et son catalogue exceptionnel, miam.
Bien que jouant à des jeux récents, je n’ai plus cette flamme qui brûlait en moi à l’époque. Baisse de la qualité générale des jeux ou joueur aigri ? Peu importe, je sais ce qui me plait et, que ce soit des softs récents ou plus anciens, c’est le principal.

Certains de mes jeux cultes : Tetris, Shenmue, Yoshi Island, The King of Dragons, Captain Commando, The Punisher, Power Stone 2, Batman Arkham City, Resident Evil 2, Resident Evil 4, Daytona USA, Nomad Soul, Castlevania Symphony of the Night, Super Sidekicks 2.

______________________________________________

yume

Les jeux vidéo…. Par où commencer… Oui, donc j’ai eu un CPC 6128 puis une master system. Et ensuite plus rien à part des PC qui ne me servent à jouer qu’à un soft par an en moyenne. Les jeux vidéo et moi ça fait donc deux. Je suis un handicapé du pad, je n’ai aucun réflexe, et quand je dépasse le niveau 2 d’un Kirby je fais péter le champagne. Je suis donc l’anti gamer par excellence, le gars à qui on ne passe jamais la manette, sauf pour lui mettre une raclée à un jeu en pvp. A vrai dire, les jeux vidéo, je n’y prends pas de plaisir. Sauf quelques exceptions, quand j’ai l’impression que le titre me propose un vrai univers fouillé et travaillé, avec de multiples possibilités voire carrément un open world. Car voilà, je suis avant tout un roliste, un vrai, sur papier et table avec des dés et des chips, alors un jeu qui me dit d’aller à droite alors que j’ai envie d’aller à gauche, ça me donne envie d’éteindre la machine. Par conséquent les jeux de plateformes, les shoot de toutes sortes, les faux rpg à la Final Fantasy, les point and click, les jeux de sports, les machins scriptés et les trucs où il y a plus de vidéos que de jeu, j’aime bien regarder les autres y jouer, surtout quand c’est joli, mais jamais je ne dépenserai la moindre minute d’attention à essayer d’y progresser, un pad (ou un clavier-souris) à la main. Mais pourquoi est ce que je perds, par contre, mon temps à écrire ici ? Je l’attendais cette question. Bon déjà ici le tenancier et les piliers de bar sont des amis. Et puis j’ai été jeune et désœuvré, et à cette époque je faisais tourner un paquet de jeu avec mon Amstrad et mes autres machines. Et quelques uns me sont restés en mémoire, alors pourquoi pas en parler.
Mes jeux cultes : démineur, Tetris, Rick Dangerous, Alex Kid in Wonderland, Fall Out 2, Daggerfall (et la série des Elder Scrolls dans son intégralité), Guild Wars, Resident Evil Code Veronica, Shenmue II.

______________________________________________

Le Schtroumpf grognon

J’ai dû commencer les jeux vidéo avec LES SCHTROUMPFS, sur Colecovision. Mais mon jeu préféré demeure sans doute encore aujourd’hui LES SCHTROUMPFS (me schtroumpfez pas comme ça, j’ai pas imaginé les titres), sur Super Nintendo. En général je suis jamais content, et j’aime pas trop les gens. Oui, oui : vous êtes sans doute inclus dedans.

______________________________________________

 

14 réflexions au sujet de “Membres / Notation”

  1. Bonsoir à toute l’équipe !

    Juste pour vous signaler que, étant abonné à votre flux RSS, j’ai régulièrement d’anciens tests qui reviennent à la surface (peut-être faites-vous des mises à jour ?). Bref, c’est pas super agréable et je finis par me demander si le test est vraiment nouveau ou pas… jusqu’à ce que j’aille vérifier la date. Vous savez d’où ça vient ?

    PS : big léchouilles à Oli et Y. ;o)

    Répondre
    • Hello Fred, comment va ?! Je ne savais pas que tu trainais de temps en temps sur ce blog ! Sinon oui, désolé mais le responsable c’est moi. En ce moment je modifie toutes les chroniques pour y ajouter une nouvelle ligne (concernant les supports) et quelques tags…je suis pas encore totalement satisfait avec toute la présentation…on tâtonne (faut que je vérifie en faisant une certaine manip peut-être que je peux faire en sorte que ces articles n’apparaissent pas dans le flux après modif ?). A++ !

      Répondre
      • Mais oui que je te suis ! C’est pas parce que je donne pas de nouvelles (sumimasen T_T) que je vous oublie va. ;o)
        Oki, je m’en doutais pour les mises à jour : j’avais eu le même problème pour Blogger… que j’avais résolu je ne sais plus comment. ^^;
        Bonne continuation à tous en tout cas et continuez comme ça !

        Répondre
  2. Salut à tous, juste un petit commentaire pour vous féliciter pour votre blog et pour vos tests très complets. Pour ma part je viens aussi de me lancer dans l’aventure avec l’ouverture de mon blog perso sur le rétrogaming et sur ma collection : http://www.rétrogaming.fr.
    Bonne continuation et je vais de ce pas m’abonner à votre flux.

    Répondre
    • Salut et merci. J’ai visité rapidement ton site et il a l’air excellent et surtout pas prise de tête (les guéguerres et les trolls sont la grande maladie des sites et forums de jeux vidéo…). En plus grâce à l’un de tes articles j’ai pu voir qu’une nouvelle vidéo de Joueur du Grenier était sortie !

      Répondre
  3. Salut ! Juste pour vous dire que je trouve ce site super sympa ! Je l’ai découvert grâce au lien de Slimdods dans sa signature sur le forum de Mad Movies. Quel plaisir de revoir certains de mes jeux préférés (Beyond the Ice Palace, Rick dangerous, Sram2, Eswat, etc) notamment de ma période Amstrad (J’attends de pied ferme vos articles sur Savage, Bloodwich, Game Over 2, Turbo Girl ou bien encore Escape from the Planet of Robot Monsters).
    Bonne continuation à vous et au plaisir de vous lire prochainement…
    (mes respects à Oli pour avoir fini Shadow of the Beast j’avoue être jaloux sur ce coup là…)

    Répondre
    • Merci pour le message c’est bien sympa. Effectivement il y avait du bon sur Amstrad, et de la plate-forme à la BEYOND THE ICE PALACE, ou des voyages textuels comme SRAM (dont la magie échapperait sans doute à un joueur qui n’a pas connu cette époque), tout cela fait partie intégrante de l’histoire des jeux vidéo. Ça fait du bien de se pencher à nouveau dessus – et de ne pas les oublier !
      A bientôt j’espère Shell Beach – près d’une “Dark City”, je présume 😉

      PS : SHADOW OF THE BEAST, j’étais collégien à l’époque : je pense être incapable de reproduire cet exploit aujourd’hui !

      Répondre
  4. Vraiment au top comme Blog de Rétrogaming !! J’en redemande !! P’t’etre ça serait intéressant aussi d’avoir des news de projets comme le Projet Y de Watermelon ou Magical Game Factory j’sais plus trop comment ça s’appelle maintenant, ceux qui ont fait Pier Solar. En tout cas c’est un réel plaisir de lire toutes ces critiques, comme pour les critiques de films sur HKMania ! C’est écrit avec coeur et ça se sent ! 🙂

    Répondre
    • Ah et bien écoute…ça me fait super plaisir ce que tu dis. Merci encore ! Pour les news…moi je n’ai pas le temps de m’y frotter. Si je commence à en faire, ce sera trop sporadique et ça finira par tomber dans l’oubli je pense… Au mieux, on peut en parler sur le forum – il me semble qu’on a même ouvert un topic à ce sujet, non ?

      Répondre
  5. Salut et bravo pour votre site!

    Tombé dessus par google en cherchant une compilation des écrans d’insultes ds les aventures textuelles – http://www.ecrans.fr/forums/viewtopic.php?pid=116755#p116755 – g pris bcp de plaisir à y trouver vos critiques de jeux amstrad. Tant de souvenirs! G eu l’impression de lire des reviews de copains d’enfance avec qui g partagé ces jeux. Oui, Live and let die était fantastique. Mais e-motion aussi était bien, amstrad cpc superior version haha! Chapeau pour avoir fini Beyond the ice palace, je n’ai jamais dépassé le monde 2… J’aimerais des reviews de prohibition et nébulus, voire gauntlet2 avec ce tip gauche-droite-gauche-droite entre deux murs. Que de souvenirs… Bref, Merci et continuez comme ça!!

    Répondre
    • Salut Cerillas ! Merci beaucoup pour tes impressions. En tant que fan de la première heure de l’Amstrad CPC (comme moi !), tu es le bienvenu sur ce petit blog. N’hésite pas à venir commenter pour compléter certaines pages par exemple. En ce moment, j’ai envie de relancer VINDICATORS et MGT, sur Amstrad – deux jeux pas très connus, mais que j’avais beaucoup aimés à l’époque. Et merci pour l’idée : PROHIBITION, que de souvenirs ! GAUNTLET, NEBULUS, idem. Je pense que je relancerai très bientôt PROHIBITION pour le coup. A bientôt.

      Répondre

Laisser un commentaire