Söldner-X 2: Final Prototype (PlayStation Vita, 2015)

soldnerx2finalprototype-lrgicone playstation vitaSÖLDNER-X 2: FINAL PROTOTYPE
Année : 2015 (2016 en support physique)
Studio : SideQuest Studios
Éditeur : eastasiasoft / Limited Run Games
Genre : in space, no one can hear you score
Joué et testé sur PlayStation Vita
Support : PS Vita Card


3104 A.D. Deux décennies se sont écoulées depuis votre victoire lors des Virus Wars. Vous retournez à Gota IV en tant que membre de la nouvelle force d’élite de la galaxie : la Söldner-X Defense Force. Une nouvelle tâche périlleuse vous attend : délivrer le monde libre de l’emprise D’aarg, une race technologiquement très avancée et qui a profité du flou juridique et politique d’après guerre pour placer ses pions… et renverser les factions les unes après les autres.

soldner-x-2-final-prototype-playstation-3-ps3-109

Lorsque l’on parle d’exclus sur les meilleures machines du marché, on cite souvent les UNCHARTED d’un côté, les GEARS OF WAR de l’autre, ainsi que WIPEOUT HD, ALAN WAKE et autres joyeusetés. Curieusement, il y a un titre exclusif qui ne fait pas énormément de bruit – peut-être parce que dans l’espace, personne ne nous entend crier ? Il s’agit du shoot’em up futuriste SÖLDNER-X 2, sorti sur PlayStation 3 et PlayStation Vita. Un shoot’em up, oui. Chose suffisamment rare pour être signalée, et qui fera plaisir aux anciens tant ce genre avait le vent en poupe dans les années 80. Si ce style de jeux n’est pas tombé dans l’oubli, on peut malgré tout affirmer qu’il vise à présent un public de niche – voir pour s’en convaincre les sites professionnels français, GameKult et GameBlog en tête, qui n’ont même pas pris la peine de tester DARIUSBURST CS ou… SÖLDNER-X 2, le soft qui nous intéresse. Qu’ils aillent au diable.

soldner-x-2-final-prototype-playstation-3-ps3-013

Retour en Enfer : SÖLDNER-X 2 est donc une suite, oui le super vaisseau Söldner-X reprend du sévices ! Le premier épisode, intitulé HIMMELSSTÜRMER, était difficile à prononcer, certes, mais aussi à terminer tant sa difficulté réservait son aventure aux esthètes de la gâchette. Aux aficionados de la boulette. Personnellement je n’y ai joué que quelques dizaines de minutes, trop peu pour juger – je rappelle une dernière fois que HIMMELSSTÜRMER a, avec d’autres titres, disparu de ma bibliothèque PS3 américaine à la suite du crash du PSN et de la faillite de mon fournisseur d’adresse email, et que je boycotte désormais tous les jeux dématérialisés. Mais ceci est une autre histoire, concentrons-nous donc sur le détonnant SÖLDNER-X 2. La première chose qui frappe, c’est la difficulté : elle a été drastiquement revue à la baisse. Et ce n’est pas une mauvaise chose, tant tout cela a été bien pensé : les différents modes de difficulté sont nombreux (jusqu’au mode Massive Attack), ils se débloquent au fur et à mesure et sauront donc contenter tous les joueurs, du pilote occasionnel au tireur le plus endurci. Mieux, ces difficultés variées servent aussi à récompenser la prise de risques, et certains joueurs moins doués que d’autres seront malgré tout tentés de hisser leur niveau de jeu pour pouvoir, au choix, débloquer de nouveaux challenges ou débusquer un ennemi rare qui n’apparait que sous certaines conditions, voire mettre la main sur une clé secrète qui devrait vous permettre d’ouvrir un niveau caché. Même in-game, votre manière de jouer (plus ou moins léchée) aura une influence sur les ennemis, la vitesse et la densité des boulettes mais aussi sur l’environnement (un concept hérité de glorieux anciens, comme BATTLE GAREGGA par exemple) : un rang, situé en haut à droite de l’écran, vous donne ainsi votre niveau d’habileté en temps réel. Plus votre rang est haut, plus le jeu est ardu – et certaines choses, comme je l’ai déjà précisé, n’apparaitront qu’en cas de rang élevé, à un endroit précis. Tout cela rend les parties de SÖLDNER-X 2 vivantes, variées… tout simplement ludiques !

soldner-x-2-final-prototype-playstation-3-ps3-017

SÖLDNER-X 2 se présente comme un shoot’em up à scrolling horizontal à l’ancienne. Mais pas totalement old-school pour autant. Sa grande force est en effet d’avoir su allier tradition et modernité : shooter horizontal à la GRADIUS et consorts, et manic avec pluies de boulettes à la clé ! Mais avec une précision de taille : SÖLDNER-X 2 impose son rythme, presque nonchalant, hérité d’une certaine tradition des shoot’em up européens. Le tout est diablement bien exécuté, de ce fait même les allergiques aux manic shooters devraient pouvoir prendre leur pied, les déferlantes de boulettes ne devenant véritablement infernales que dans les difficultés les plus relevées. Oui, selon la difficulté sélectionnée vos parties changeront du tout au tout : zéro stress en mode beginner et en mode normal, un brin de challenge en hard, et des danses du ventre à exécuter avec le tas de tôles froissées qui vous tient lieu de vaisseau pour éviter les rideaux de boulettes multicolores qui vont s’abattre sur vous en very hard et, surtout, en mode Massive Attack – prêt pour le Karmacoma ? Heureusement les upgrades et bonus sont légion et peuvent être récupérés via des pastilles abandonnées par les épaves ennemies (un grand classique). Durant une partie, vous pouvez jongler entre trois armes (d’autres sont déblocables via les challenges). De plus, des petits modules (ou chasers) pourront venir vous accompagner, décuplant de ce fait votre puissance de feu. Enfin, en plus de votre armement de base, deux pouvoirs spéciaux pourront vous sortir de bien des mauvais pas : le Shockwave (bouton carré) qui détruit les vaisseaux près de vous, et la Limit Attack (bouton rond) qui anéantit presque tout ce qui est présent à l’écran. Deux armes de destruction massive dont il faudra prendre grand soin, en particulier dans les modes de difficulté avancés, et qu’il conviendra de rafraichir de deux manières. Soit en détruisant des ennemis qui laisseront derrière eux des pastilles (par exemple il faut trois pastilles d’extra weapon pour remplir la jauge de la Limit Attack), soit en récupérant des anneaux, apparaissant généralement à la suite de nombreuses morts adverses et multiples combos – terminer une chaîne libérera une pastille présélectionnée  (visible en bas à droite de l’écran).

soldner-x-2-final-prototype-playstation-3-ps3-014

Sur la forme, je trouve que SÖLDNER-X 2 a des faux-airs de PROJECT-X, sur Amiga. L’ambiance futuriste, la voix métallique absolument grisante qui retentit à chaque fois que vous ramassez une capsule, les astéroïdes très similaires, le monde de glace et ses stalactites qui pleuvent comme pour illustrer les larmes d’une grotte assassine (PROJECT-X avait recours à cette même astuce pleine de vice), les musiques qui résonnent comme un écho à partir des mêmes tons… Celle du niveau 10 fait même penser à du Chris Huelsbeck (TURRICAN forever). Tout cela est peut-être le fruit du hasard, puisque j’ignore si les développeurs de SÖLDNER-X 2 (SideQuest Studios) sont issus de la scène Amiga – Marcus Pukropski, le boss sur ce jeu, traîne quand même depuis 30 ans dans le milieu… Alors qui sait ? Une chose est sûre : SÖLDNER-X 2 fait bien mieux que son illustre aîné PROJECT-X : que ce soit en termes de jouabilité, de fun ou de diversité. SÖLDNER-X 2 est effectivement une petite perle très sous-estimée à mon sens, parfois même injustement conchié par les aficionados des shoot’em up plus nerveux et plus… japonais. Hitbox parfaite, armes relativement variées, ambiance prenante, maniabilité totale et courbe de progression excessivement bien pensée. Mieux : la version sortie en boîte sur PlayStation Vita (2016 chez LRG, 2017 chez eastasiasoft) propose une belle surprise sur sa carte. On perd le mode coopératif local de la PlayStation 3, mais on gagne le DLC intitulé THE LAST CHAPTER avec les trois niveaux supplémentaires, puisqu’ils sont directement inclus dans l’épopée – même s’il conviendra de les débloquer en récupérant des clés cachées. Au total, ce sont donc dix niveaux qui vous attendent. Ceux-ci sont absolument magnifiques et ils se renouvellent souvent. Outre la classique ceinture d’astéroïdes ou les chutes de pierres suintant de grottes instables, attendez-vous également à slalomer à toute vitesse entre des îles volantes ou encore à vous frayer un passage parmi de nombreux tunnels aux pièges mobiles, dans un niveau mécanique qui n’est pas sans rappeler certains souvenirs (cauchemars ?) issus de R-TYPE. Oui, certains niveaux sont légèrement ouverts, entendez par là qu’il y a plusieurs chemins possibles et que vous pourrez naviguer en haut et en bas de l’écran pour découvrir de plus amples décors (à la GRADIUS II). Mieux : si le level design est parfois poussé et particulièrement ingénieux (vous ai-je parlé de la base à parcourir et de ce vaisseau gigantesque à occire dans le niveau 9 ?), même lorsque l’aventure semble se dérouler en pure ligne droite, elle réserve son lot de surprises, que ce soit par le choix des patterns ennemis, le design des boss ou l’ambiance, qui frappe/enchante/subjugue. Le niveau 10 en est une parfaite illustration : un simple tunnel, certes. Mais que les musiques, les couleurs complètement folles et le nombre d’ennemis et autres rideaux de boulettes transforment en pure expérience psychédélique. Dingue : préparez-vous à mettre un genou à terre !

soldner-x-2-final-prototype-playstation-3-ps3-007

Uniquement avec ces dix niveaux paramétrables et dissimulant moult astuces et secrets, la durée de vie de SÖLDNER-X 2 est conséquente. Mais si vous visitez régulièrement Jeux vidéo et des bas, vous connaissez sans doute son motto. Son leitmotiv vidéoludique immortalisé dans la tablette des dix commandements du pixel sacré : un bon jeu vidéo n’a pas de fin, puisque l’on est toujours susceptible de le ressortir un jour ou l’autre ! SÖLDNER-X 2 ne fait pas exception à la règle, et semble destiné à naviguer vers l’infini… et l’au-delà ! Néanmoins, même si vous êtes du genre à ranger définitivement un jeu après l’avoir terminé, sachez que vous n’êtes pas prêt de voir le bout du bout du tunnel spatial de SÖLDNER-X 2. Car en plus de ses dix niveaux à la difficulté et au rang paramétrables, il faut savoir que le jeu de SideQuest Studios propose de nombreux challenges. Il ne s’agit pas d’une simple cerise sur le gâteau, mais bien d’un jeu dans le jeu ! Préparez-vous à des heures de joutes endiablées qui mettront vos nerfs à rude épreuve, tout en vous faisant redécouvrir les différents niveaux sous un jour nouveau. C’est d’ailleurs là que se situe la grande force de ces challenges : en plus d’être variés, ils poussent le joueur à adopter des tactiques/techniques qui changent le gameplay du tout au tout. Esquiver tous les ennemis d’un niveau, construire seize chains dans le niveau 4, terminer tel chapitre en moins de X minutes, finir le jeu avec une arme précise, slalomer entre des têtes de mort abandonnées par les vaisseaux détruits, etc. Jouissif. Stressant. Éreintant. Vous passerez par tous les sentiments, et au final ce sera bien la joie qui vous inondera. Car vous aurez peaufiné votre skill sans vous en apercevoir : oui ces challenges sont extrêmement valorisants, surtout les développeurs y ont accolé de nombreuses récompenses (armes, vaisseau, upgrades, crédits…) qui viendront encore enrichir vos futures parties longtemps après l’obtention du trophée de platine. Même si on n’atteint pas la quantité presque indécente de modes et de niveaux de DARIUSBURST CS sur PlayStation 4 et PlayStation Vita (niveaux souvent fort similaires, d’ailleurs), SÖLDNER-X 2 propose malgré tout un contenu gargantuesque pour un shoot’em up. Contenu qui tissera sa toile jusque sur Internet, puisqu’il vous sera possible de visionner des Replays de joueurs du monde entier, le tout en un simple clic en accédant aux différents classements des High Scores. Ingénieux, et utile pour voir les meilleurs au niveau stratosphérique à l’œuvre et apprendre à la fois de leurs erreurs et de leurs exploits homériques.

Homère… Ça me rappelle d’ailleurs l’Iliade et l’Odyssée. Oui, l’odyssée de l’espace !

Note :

Sorti sur support physique sur PlayStation Vita avec l’extension FINAL PROTOTYPE, SÖLDNER-X 2 est un indispensable de la portable de Sony – même si on perd la coopération locale de la PS3. Ultra fluide, super maniable, SÖLDNER-X 2 est un shoot’em up varié, pas nécessairement très nerveux car très typé européen (et pour cause), proposant de nombreuses armes, des secrets, des challenges extrêmement funs et bien trouvés, et surtout dix niveaux alternant level design original et patterns ennemis fatals. Conçu à la fois pour les débutants et les pilotes acharnés, SÖLDNER-X 2 devrait parvenir à contenter tout le monde – et si vous aimez les shoot’em up en 2D à l’ancienne, n’ayez pas peur des rideaux de boulettes du jeu de SideQuest : le côté manic shooter de SÖLDNER-X 2 ne ressort vraiment que dans les difficultés les plus relevées. Oui, SÖLDNER-X 2  est un merveilleux shoot moderne qui a su garder un œil dans le rétro.

Images : jeuxvidéo.com (version PS3)

Trailer :

Genre : . Ce contenu a été publié dans CURRENT-GEN, Test, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *