Jykkyô oshaberi Parodius (1995/Super Famicom)

shmup.com 2005 8/10 (version PlayStation)

« Cette version diffère de celle existant sur Super Nintendo (bien qu’ayant des niveaux identiques pour la plupart), avec quelques variations dont des niveaux bonus venant s’intercaler lorsque vous établissez un nouvel Hi-score de niveau. Ces interniveaux (appelés “Accidents”) sont le prétexte à mettre un peu de 3D si chère à la Playstation mais ne sont pas un grand apport au jeu. Ce qui fait vraiment la différence entre les 2 versions (une version Saturn existe également et semble être très proche de la version Playstation), ce sont les options de jeu et le mode 2 joueurs, en plus de l’absence de ralentissements. On peut donc jouer à 2 en coopération (alors que c’était chacun son tour sur SNES) et il y a la possibilité de régler le jeu pour qu’un joueur déclenche une fury (déluge de tirs dans toutes les directions) à force de se faire tirer dessus par l’autre joueur! Autre cocasserie du jeu à deux, un joueur peut se servir de l’autre comme d’un ballon de foot indestructible qui balaie tout sur son passage. La maudite case d’upgrade “Oh my God!”, qui vous ôte tout votre arsenal lors des parties de roulette, peut être remplacée par un jeu de machine à sou. Les différences de design des deux versions ne font pas pencher la balance d’un côté plutôt que de l’autre, chaque version ayant ses spécificités qui les feront être appréciées l’une et l’autre. Enfin cette version PS bénéficie de 2 score attacks (appelés omake) dont l’un se passe sur un circuit automobile. Que du bon pour ces ajouts propres à la version PS dont l’absence de ralentissements.

La bande-son reste fidèle à l’esprit des Parodius: mélange de thèmes classiques ou de standards avec des thèmes d’autres jeux Konami, le tout dans des versions bien rythmées et guillerettes. Là encore, les bandes-son diffèrent dans leurs arrangements entre version SNES et Playstation mais il n’y a pas cette différence de qualité qu’on constatait entre les versions SNES et Playstation de Parodius Da! (la version SNES était bien meilleure).
Konami signe là un très bon shmup sur une recette qui a fait ses preuves et qui prend une saveur inédite grâce aux interactions du mode 2 joueurs. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *