RoboCop (1988/Amstrad CPC)

Joystick Hebdo 12 25 janvier 1989
« Les graphismes sont sublimes, à mi-chemin entre Gryzor et Renegade, c’est précis, bien animé, et surtout coloré. Le deuxième tableau est tout à fait différent puisque vous devez libérer une jeune et jolie jeune fille retenue en otage par un vilain méchant pas bô, le tout en 3D, génial !!! Ensuite c’est le délire, des tableaux dans tous les sens, des graphismes encore plus bô, le tout rythmé par une musique speed comme c’est pas permis, etc…etc… »

Am Mag 43 février 1989 > ★★★★★
« Robocop : une super production qui rappelle par sa diversité Rambo III ou Barbarian II : gros hit en perspective ! »

Amstar 36 août 1989 > 15/20
« Les tableaux sont tous superbement enluminés mais le jeu est vraiment difficile. »

Amstrad Cent pour Cent 12 février 1989 > 90%
« Bon, aucun problème, vous pouvez vous jeter les yeux fermés sur ce soft passionnant. Il a toutes les chances de vous captiver de longs mois, que dis-je, de longues années. En plus, la musique est sympathique, avec son petit côté « Sans contrefaçons, je suis un garçon » de Mylène Farmer et ses vagues synthétiques rappelant la guitare de Robert Fripp. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *