Shadow of the Beast (1989/Amiga)

Joystick hebdo 41 octobre 1989 > 18/20
« C’est l’évènement qu’on attendait, on l’a reçu, j’ai joué avec. C’est superbe, c’est magnifique, c’est grandiose, c’est fabuleux, c’est féerique (vous me dites quand vous en avez marre, hein !), c’est extraordinaire, c’est…bon j’arrête ! »

Tilt 71 novembre 1989 > 17/20
« Les graphismes sont déments. La taille des sprites n’ont rien à envier à ceux des bornes d’arcade. Les fonds musicaux de David Whittaler sont superbes. Reste l’intérêt du jeu qui fait les frais de ces exploits techniques. Une stratégie des plus simplistes suffit pour passer les divers obstacles. Cela dit, la diversité des situations compense largement le manque d’agressivité des monstres. Et puis, The Shadow of the Beast est un beau, très beau jeu. En définitive, on prend un réel plaisir à « dégommer » tout ce qui bouge rien que pour voir les graphismes de la séquence suivante. Naturellement, la durée de vie d’un tel soft n’est pas grande. Exclusivement recommandé aux amateurs du genre. »

Génération 4 16 novembre 1989 > 96%
« Parfois on peut se laisser emporter par son enthousiasme, et qualifier des jeux de superbes ou de magnifiques, ce qui fait qu’il ne reste plus d’adjectifs assez forts pour décrire Beast. C’est le plus beau, le plus rapide et le plus plein d’autres choses encore. Chez Psygnosis on nous avait habitué à des jeux de très bonne qualité, mais là, « très bonne » ne suffit pas. Non seulement le graphisme est magnifique, mais la musique est aussi superbe, et parfois, je laisse le jeu tourner rien que pour avoir le plaisir de l’entendre. Surtout celle qui signale que vous avez perdu… (NDLR : celle que tu entends le plus souvent!).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *