The King of Dragons (Arcade, 1991)

King_of_Dragons_sales_flyericone borne-arcadeTitre : The King of Dragons
Année : 1991
Studio : Capcom
Editeur : Capcom
Genre : tout taper
Joué et testé sur arcade
Support : CPS1

Le méchant dragon Gildiss sort de son hibernation avec pour ambition de dominer le monde. Nos cinq héros sont heureusement là pour se mettre en travers de son chemin.

Le scénario tient sur un timbre poste mais ça n’a aucune importance, l’intérêt n’est pas là. Ce qu’on veut ici c’est éclater tout ce qui nous barre la route. Capcom l’avait bien compris en nous offrant beaucoup de beat them all d’excellente facture entre la fin des années 80 et le milieu des années 90, au point d’en devenir le roi du beat them all 2D à l’ancienne. Sorti en arcade en 1991, The King of Dragons ne fait pas partie des meilleurs jeux du genre mais ce fut mon premier coup de cœur vidéoludique et rien que pour ça, je lui voue un culte immense.

kod1kod2

Baignant dans le monde de l’heroic fantasy, il nous est possible de jouer jusqu’à 3 et d’incarner un des 5 personnages suivants : l’elfe, le guerrier, le clerc, le magicien ou le nain. La différence entre chacun se fait au niveau de l’attaque, de la défense, de la magie, de l’allonge et de la vitesse.

kod4kod3

Techniquement le jeu tient bien la route. Les graphismes sont de bonne facture pour un titre de cet âge, nous avons même droit à des boss de grande taille sans que l’animation en pâtisse. Les décors, variés et colorés, nous feront traverser entre autres des forêts, des châteaux, une ville fantôme, des cavernes et nous aurons même droit à une petite balade en bateau.
Les ennemis sont également variés et nous devrons affronter moult orcs, hommes lézards, squelettes, slimes, loups, momies et autres coffres piégés, sans oublier les boss parmi lesquels un minotaure, un cyclope, un wyverne, des araignées géantes et beaucoup que je ne cite pas.

Les musiques sont simples et efficaces, nous mettant dans l’action de suite. Mention spéciale au thème de l’écran de sélection des personnages qui me donne des frissons à chaque fois. D’ailleurs vous reverrez régulièrement cet écran car contrairement à la majorité des jeux du genre, il n’est pas possible de changer notre héros après avoir perdu un crédit mais le soft nous le proposera entre certains niveaux. Les bruitages et les voix sont clairs et rendent bien ce qui se passe à l’écran.

kod5kod3

Le gameplay est le point du jeu le plus sympathique du jeu car il intègre un petit côté RPG. Il est bien évidemment possible de la jouer gros bourrin et au premier abord c’est ce qui fait envie car seulement 2 boutons sont utilisés, un pour sauter et l’autre pour, ça va vous étonner, taper sur tout ce qui bouge.
Pour ceux qui veulent la jouer plus fine, le système de scoring permet, outre gagner des vies supplémentaires, d’augmenter sa barre de vie. En plus des points gagnés simplement en ramassant les différents trésors laissés par les ennemis morts ou se trouvant dans des coffres, le jeu propose des astuces pour progresser plus vite par exemple en cassant les flèches tirées par les archers ou en n’utilisant pas de super coups (qui en plus mangent de l’énergie).
Nos héros recevront aussi des armes améliorées généralement après avoir défait un boss. Elles font évoluer les caractéristiques de base des personnages et ce ne sera pas du luxe car les ennemis deviennent de plus en plus forts et nombreux au fil du périple.

kod7kod8

Comme tous les beat them all, The King of Dragons est relativement court. Il suffit d’environ 45 minutes pour venir à bout des 16 niveaux mais on y revient très facilement, l’ambiance et la jouabilité étant d’excellente qualité.

Note : joystick 2 joystick 2  Nostalgie : joystick 2joystick 2joystick 2

Bien qu’accusant quelque peu le poids des années et que des softs de plus grande qualité soient sortis après lui, The King of Dragons reste un titre très agréable à jouer grâce à sa facilité d’accès et à son gameplay. S’y adonner avec des amis rend l’expérience d’autant plus sympathique et constitue une bonne mise en bouche aux futurs chef d’œuvres des beat them all heroic fantasy que seront les deux Dungeons and Dragons du même développeur.

Genre : , . Ce contenu a été publié dans OLD-GEN, Test, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à The King of Dragons (Arcade, 1991)

  1. Oli dit :

    Je me le prendrai à l’occasion sur Super Famicom, il n’est pas très cher et il a l’air assez bien réalisé. Sinon c’est sympa de faire un test arcade, n’hésite pas à recommencer parce que moi je n’en fais jamais.

  2. godsamo dit :

    J’ai jamais touché à la version Super Famicom mais il me semble savoir qu’elle est bien réalisée.
    Je joue pas mal à des jeux arcade en ce moment, au moins c’est vite fait bien fait. Je ferai d’autres tests quand j’aurai l’inspiration..

  3. cherycok dit :

    Ca me fait penser que je pourrais faire quelques tests des jeux Arcade qu’il y a chez mes parents, faudra que j’y rejoue un peu la prochaine fois que j’y vais.
    sinon, j’adore ce jeu que tu as testé.

  4. Flotomatik dit :

    Wa la chance ! J’y ai jamais joué à celui, la version snes PAL est dur à trouver et chère ! Vous y jouez comment sur arcade ? en Emulation MAME ? Vivement que j’me motive sur mon projet de construire ma borne d’Arcade, il y a encore bien trop de Beat Them All Capcom que je n’ai pas parcouru !!

  5. godsamo dit :

    J’y joue sur MAME, actuellement j’ai ni la place ni l’argent pour avoir une borne chez moi mais j’espère pouvoir arranger ça d’ici quelques temps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *