The Untouchables (Famicom, 1991)

icone Famicomthe untouchables famicomTHE UNTOUCHABLES
Année : 1991
Studio : Special FX
Éditeur : Ocean / Altron
Genre : Eliot NES
Joué et testé sur Famicom
Support : cartouche


Profitant de la Prohibition, Al Capone a mis la ville de Chicago, et une bonne partie de ses fonctionnaires de police, à ses pieds. Réputé incorruptible, Elliot Ness va se lancer à l’assaut du gigantesque trafic mis en place par Capone, en s’appuyant sur trois flics qui n’ont pas été gangrénés par le système : Malone, Stone et Wallace.
Fusillades dans les rues ou sur les toits, recherches de preuves dans des entrepôts, sauvetage de bébé en détresse et destruction de bouteilles d’alcool à la frontière canadienne : le menu s’annonce chargé pour Elliot Ness, ses coéquipiers, mais aussi pour le joueur censé les incarner !

the untouchables famicom 06the untouchables famicom 07

the untouchables famicom 01the untouchables famicom 02

THE UNTOUCHABLES a une place à part dans ma vie de joueur. Je l’ai en effet découvert avant le film lorsque je me suis mis à l’Amiga, aux côtés de STRIDER, OCEAN BEACH VOLLEY et autres SHADOW OF THE BEAST. Du lourd, comme on dit, et quelques souvenirs émus de ces grandes et jolies boîtes que l’on ouvrait avec plein d’espoirs. Ces boîtes, d’ailleurs, c’était souvent le début du voyage – à l’heure où la dématérialisation gagne du terrain, il faut bien garder cela à l’esprit.

THE UNTOUCHABLES, sur Amiga, c’était donc un vrai bon jeu qui proposait plusieurs séquences successives formées chacune d’un mini jeu différent – une astuce à la mode pour les adaptations ciné, à l’époque. La version Famicom, bien que sortie quelques années plus tard, est bien évidemment beaucoup moins bonne. Même si le jeu reprend exactement la même progression, THE UNTOUCHABLES avec ses graphismes 8 bits et une musique absolument innommable (ce n’est plus Ennio Morricone, c’est Ennio Moribond !), c’est tout de suite moins sexy.

the untouchables famicom 04the untouchables famicom 05

the untouchables famicom 03the untouchables famicom 08

Maintenant, si on fait abstraction de la version Amiga, THE UNTOUCHABLES sur Famicom demeure plutôt sympathique, ses mini jeux étant variés et tous plus ou moins réussis. Entre les phases de tir vues de dos à mi-chemin entre OPERATION WOLF et CABAL (incluant un semblant de stratégie puisqu’il vous faudra switcher entre vos quatre incorruptibles avec le bouton select), la bataille sur le pont et la destruction des bouteilles d’alcool, le petit niveau avec les plates-formes (un peu redondant, certes), le sauvetage de landau dévalant les escaliers (crispant mais original), le tir au jugé sur un preneur d’otage et enfin une nouvelle phase de shoot prenant cette fois-ci place sur les toits, dans l’ensemble le joueur n’a pas le temps de s’ennuyer. De plus le jeu se révèle plutôt jouable et, si quelques morts subites paraissent un peu injustes au premier abord (vous allez claquer dès la première seconde dans le niveau du landau), vous allez vite déstresser car les continus sont infinis. Ouf, vous pouvez souffler – dans le ballon, car je vous rappelle que vous avez affaire à Elliot Ness !

the untouchables famicom 09the untouchables famicom 10

the untouchables famicom 11the untouchables famicom 12

Bref, vous l’aurez compris : le soft d’Ocean, malgré son titre, est loin d’être intouchable. Il ne s’agit que d’un jeu moyen, voire même extrêmement moyen suivant votre degré de bienveillance auditive. Boucler le jeu en une petite demi-heure, après avoir sué sur un ou deux niveaux, devrait malgré tout plaire aux plus nostalgiques d’entre vous. Mais pour être franc, car contrairement à certains sites ayant pognon pignon sur rue moi je suis incorruptible, ça m’étonnerait que quiconque revienne sur ce jeu après l’avoir bouclé une première fois.

Note : joystick half    Nostalgie : joystick 2joystick half

Malgré un thème musical qui fait mal aux oreilles, THE UNTOUCHABLES n’est pas dénué de charme, sur Famicom. Certes, les puristes lui préféreront la version Amiga, fourmillant de détails géniaux et qui joue clairement dans une autre catégorie, voire même le portage sur Super Nes (bien qu’il s’agisse d’un jeu un peu différent). Néanmoins, THE UNTOUCHABLES pourra se révéler relativement plaisant durant une partie ou deux, si vous êtes un membre de la secte des joueurs rétro incorruptibles, j’entends.

Images : jeux vidéo et des bas

Quelques minutes du jeu :

Genre : , , , . Ce contenu a été publié dans OLD-GEN, Test, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *