Aero Blasters (Megadrive, 1991)

aero blasters megadrive_fronticone megadrive japAERO BLASTERS
Titre alternatif : Air Buster
Année : 1991
Studio : Inter State
Éditeur : Kaneko
Genre : borderline, dixit Philippe Katerine
Joué et testé sur Megadrive
Support : cartouche


Année 2021. Des extraterrestres menacent la Terre. Le Raid Unit envoie deux de ses meilleurs pilotes pour mettre un terme à cette invasion annoncée. Depuis le ciel terrien et ces buildings qui frôlent les nuages, jusque dans l’espace et ses cimetières de vaisseaux pour, enfin, s’infiltrer dans les bases aliens et faire face au monstrueux chef de guerre ennemi : préparez- vous à transpirer dans six niveaux nerveux et variés !

aero blasters megadrive 01aero blasters megadrive 02

aero blasters megadrive 03aero blasters megadrive 04

Adapté d’une borne d’arcade, on dit souvent qu’AERO BLASTERS serait plus fidèle sur Megadrive que sur PC Engine. Je ne souhaite pas relancer la « gaie guerre » des consoles mais c’est sans doute vrai, déjà graphiquement puisque la belle de Sega nous livre une version plus léchée – les musiques correspondent également davantage aux partitions originales, mais c’est presque dommage tant le morceau du niveau 2 composé spécialement pour l’occasion sur PC Engine est fabuleux, et inoubliable. Autre différence de taille : le jeu sur Megadrive est plus facile. Sans même parler de la possibilité de modifier la difficulté ou son nombre de vies, il y a de nombreux petits détails qui facilitent la survie du joueur en milieu hostile, sur Megadrive. Par exemple dans le deuxième niveau, il n’y a pas le petit coupe-gorge (une colonne), et les petites tourelles qui suivent dans le long tunnel me semblent moins agressives que sur PC Engine. Idem dans le niveau 6, sur Megadrive les colonnes me sont apparues légèrement moins dangereuses que sur l’autre console. L’inertie présente dans certains chapitres (pour simuler une gravité zéro) parait moins marquée que sur PC Engine. D’autres différences ? Le boss du niveau 3 n’est pas, je crois, cheesable sur Megadrive (sur PC Engine, on pouvait laisser l’une de ses antennes en vie et ainsi le finir tranquillement). Sur PC Engine, le boss du niveau 4 balance parfois de gros cailloux, mais ceux-ci sont assez espacés – pas sur Megadrive, ils sont super proches les uns des autres ! En farfouillant, je suis certain que l’on pourrait découvrir de nombreuses autres petites différences – négligeables ou non. Mais le principal demeure l’absence de réel vainqueur, dans cette confrontation vidéoludique : les deux versions sont très proches, et préférer l’une à l’autre est avant tout une question de feeling. Les musiques mieux senties, le pad NEC que je chérie davantage que celui de Sega et surtout un vaisseau qui me parait un brin plus vif sur PC Engine. Voilà pourquoi je préfère d’une courte tête le jeu sur cette machine.

aero blasters megadrive 05aero blasters megadrive 06

aero blasters megadrive 07aero blasters megadrive 08

AERO BLASTERS demeure malgré tout très bon sur Megadrive, surtout qu’il y est plus abordable – certains diront qu’il est simplement plus humain. Classique mais efficace, AERO BLASTERS propose des niveaux variés, des boss sympas à défaut d’être mémorables (le boss final, tout le monde l’a déjà oublié…), la possibilité de bénéficier de checkpoints immédiats et  un système d’armes déjà vu mais qui a fait ses preuves : des capsules à récupérer à certains endroits qui vous donneront accès à des power-up ou à des armes très diversifiées.

aero blasters megadrive 09aero blasters megadrive 10

aero blasters megadrive 11aero blasters megadrive 12
Le laby éreinte

Diversifiées mais pas toujours très utiles, puisqu’à mon sens l’une d’entre elles est clairement supérieures aux autres : le module S, qui vous permet de combattre avec deux protections placées autour de votre vaisseau et tirant elles-mêmes des lasers. Un atout très utile voire carrément indispensable dans certains passages ou face à certains boss (le bipède, par exemple). Homing missiles, petits tirs multidirectionnels (cool) ou lasers arrière sont également de la partie. Ces derniers peuvent s’avérer vitaux à plusieurs reprises. À vous de bien connaître les niveaux (pour y avoir préalablement semé d’innombrables carcasses de votre vaisseau lors de précédentes parties) afin de bien savoir quoi faire et quelle arme choisir à certains moments clé du jeu. Une petite feinte : le bouton A permet, si vous le laissez appuyé quelques très courtes secondes, de dégager une onde de choc qui nettoie l’écran des ennemis les plus faibles – très pratique quand ces derniers finissent par pulluler !

aero blasters megadrive 13aero blasters megadrive 16

aero blasters megadrive 14aero blasters megadrive 15

À défaut d’être inoubliable, AERO BLASTERS est un très bon shoot, jouable à deux en simultané. Souvent classique, parfois surprenant – dans le bon sens du terme (les tunnels étroits avec le scrolling qui accélère, le petit labyrinthe) ou le mauvais (les niveaux avec l’inertie, non merci !). Plus abordable dans sa version Megadrive mais peut-être un brin moins vif (avis subjectif), il est à mon sens aussi sympa sur l’un ou l’autre des supports – tout dépend de ce que vous recherchez. Le challenge hyper tendu et vraiment vif sur PC Engine, ou des parties légèrement moins stressantes et sans doute plus fidèles à l’arcade sur Megadrive.

Note :    Nostalgie :

Qu’il s’agisse de la version PC Engine ou Megadrive, AERO BLASTERS côtoie les sommets sans pour autant prétendre pouvoir les dépasser. Non, AERO BLASTERS n’est pas un grand shoot’em up, mais qu’importe. Il est très bon, et c’est déjà bien suffisant. Maniable, fun, rythmé et doté de six niveaux à la longueur idéale (ni trop longs, ni trop courts), AERO BLASTERS est une valeur sûre. Classique, certes, mais qui recèle malgré tout quelques belles petites surprises.

Une vidéo :

mag vintage

Genre : . Ce contenu a été publié dans OLD-GEN, Test, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *