Teenage Mutant Ninja Turtles (Game Boy, 1990)

TMNT 1 GAMEBOY_fronticone game-boyTEENAGE MUTANT NINJA TURTLES
Titres alternatifs : Teenage Mutant Ninja Turtles: Fall of the Foot Clan / Teenage Mutant Hero Turtles: Fall of the Foot Clan
Année : 1990
Studio : Konami
Éditeur : Konami
Genre : la GB se forge une carapace
Joué sur Game Boy, testé sur GBA SP
Support : cartouche


Le redoutable Shredder a enlevé April O’Neil. Retranché dans son Technodrome, il attend les tortues de pied ferme. Leonardo,  Donatello, Michelangelo et Raphael ne vont pas se faire prier pour voler à la rescousse de leur meilleure amie, même si pour cela elles devront faire face à cinq niveaux remplis de pièges et d’ennemis, ainsi que de boss patibulaires à souhait. Des rues de Manhattan en passant par ses égouts et son autoroute, le tout pour finir dans un complexe ultra futuriste et surveillé par des robots et machines démoniaques, les tortues ninja risquent d’avoir du pain sur la carapace.

TMNT 1 01TMNT 1 02

TMNT 1 03TMNT 1 04

TMNT premier du nom sur Game Boy n’est pas un jeu qui fera date…justement parce qu’il commence à dater ! Avant de le cribler des flèches de la critique acerbe et facile, gardez bien à l’esprit qu’il est sorti durant l’été 1990, soit juste un an après l’arrivée de la Game Boy au Japon et aux États-Unis – et à la même époque que la Game Boy européenne. Du coup, il faut sans doute l’avoir connu à ce moment précis pour pouvoir l’apprécier aujourd’hui. Car TMNT c’est du pur pixel gris de compétition, amoureusement dessiné et agréablement mis en valeur avec des personnages hauts en couleur – heu, au sens figuré, hein.

TMNT 1 05TMNT 1 06

TMNT 1 07TMNT 1 08

Oui, TMNT c’est juste pour le plaisir des yeux. Pour le plaisir désuet. Les graphismes sont relativement simplistes, les animations limitées et les routines des différents ennemis (boss inclus) ne sont pas bien recherchées. En gros, il vous faudra le plus souvent avancer en ligne droite et frapper dans le bon timing les ninjas qui vous tomberont dessus, venant de la droite ou de la gauche de l’écran – c’est d’ailleurs mon principal reproche : les méchants aux patterns plus sympas tardent vraiment à arriver (les robots sauteurs vers la fin du jeu).

TMNT 1 09TMNT 1 10

TMNT 1 12TMNT 1 11

Concernant le level design, vous l’aurez deviné : c’est simpliste mais globalement satisfaisant pour un jeu Game Boy datant de 1990. Certes il n’y a pas de grosses surprises, mais les tourelles qui montent et qui descendent (niveau 2), les boules qui vous roulent dessus (dans les égouts), l’action sur le toit de différents camions circulant sur une autoroute (niveau 3, à la DRAGON NINJA !), le niveau 4 où il vous faudra sauter de rondin en rondin naviguant sur des eaux putrides, les lasers électrifiant du niveau 5…, certes tout cela ne vole pas très haut mais pour l’époque on sent que les développeurs ont quand même essayé de diversifier un peu leur beat’em all en ligne droite avec de nombreux passages empruntés aux platformers. Et comme TMNT est court (30 minutes), ces légères variantes donnent l’impression, si vous avez un brin d’imagination, de ne jamais véritablement faire deux fois la même chose. C’est simple (très simple – trop simple?) mais on se marre, on peste parfois contre les ninjas volants et on se surprend aussi à taper du pied en rythme lorsque le thème mythique du dessin animé souligne toute l’âpreté de nos joutes pixelisées.

TMNT 1 13TMNT 1 14

TMNT 1 15TMNT 1 16

Cerise sur le gâteau Olive sur la pizza, il est possible de choisir sa tortue (luxe purement cosmétique). Celle-ci pourra frapper avec son arme de prédilection, lancer un shuriken (une fois accroupie) ou asséner un joli coup de pied volant en cas de saut – dont la hauteur est modulable, sympa. Alors certes TMNT a pris un coup de Splinter un coup de vieux, et les deux suites à venir toujours sur Game Boy lui seront supérieures, mais il demeure très fun à prendre en main et à terminer – en particulier si vous avez déjà eu l’occasion d’y jouer dans le passé.

Note : joystick 2joystick 2     Nostalgie : joystick 2joystick 2joystick half

Fichtrement sympathique, ce TMNT. Certes il s’agit d’un jeu d’action plates-formes mineur, et s’il n’a pas spécialement bien vieilli (mention spéciale aux sais de Raphael qui ressemblent à un plumeau), il devrait malgré tout remuer votre petit cœur de retrogamer qui fonctionne encore à la pile au lithium CR2032 – du genre qui risque de vous faire verser une larme pixelisée. Les moins tolérants d’entre nous se pencheront plus aisément sur TMNT 2 et 3, globalement bien plus aboutis.

Images : Youtube

Vidéo :

mag vintage

Genre : , , . Ce contenu a été publié dans OLD-GEN, Test, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Teenage Mutant Ninja Turtles (Game Boy, 1990)

  1. Flotomatik dit :

    Donc il a pas la légendaire difficulté de certains Tortues Ninjas de la NES ?

  2. JonathanHK dit :

    Qu’est ce que j’ai pu y jouer gamin, ça en fait des souvenirs tout ça ! Merci à toi pour la chro !

    • Oli dit :

      De rien Jonathan. Les deux autres épisodes ne devraient pas tarder à arriver également – mais c’est vrai que c’est le TMNT auquel j’ai le plus joué.

  3. gabbersteff dit :

    Ahaha, merci pour ce test! Le jeu que j’avais fini pendant le voyage scolaire en 5e en Angleterre dans le bus, pendant que mes copains roulaient des pelles aux filles, chose qui m’était interdite à l’époque à cause de mon acné, mon duvet de moustache et ma coupe au bol! Merci Konami de m’avoir fait passer la douleur 😀

  4. gabbersteff dit :

    Tout ça pour dire que c’est un jeu parfait en apéritif pour faire passer un trajet de metro/Ter 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *