Jackie Chan’s Action Kung Fu (Famicom, 1990)

JACKIE CHAN’S ACTION KUNG FU
Titre alternatif : Jackie Chan
Année : 1990
Studio : Now Production
Éditeur : Hudson Soft
Genre : drunken player
Joué et testé sur Famicom
Support : cartouche


La sœur de Jackie Chan a été enlevée par le prince des sorciers ! Sans sa vitale moitié, Jackie aura bien du mal à assurer la défense de la Grande Muraille, face aux hordes d’envahisseurs qui s’y amoncèlent. Avec sa science du kung-fu, ses coups spéciaux sautés percutants et sa boule de feu façon kamehameha, Jackie s’en va défier le prince du malin.

Avec ses gros sprites, le personnage de Jackie Chan et son kung-fu en toile de fond (plusieurs coups spéciaux à la clé), JACKIE CHAN’S ACTION KUNG FU a de gros atouts à faire valoir. Les premières parties sont d’ailleurs assez enthousiasmantes : Jackie semble bien répondre aux commandes, ses sauts sont précis et s’effectuent sans accroc. Et puis on commence à se prendre quelques coups d’ennemis que l’on pensait avoir tués… la faute au timing d’un autre âge nécessaire pour porter un coup de poing ou de pied efficace. Et puis on se fait croquer notre barre de vie petit à petit, par des adversaires pourtant très faibles, mais placés au mauvais endroit, au mauvais moment (poissons, souris, kappa…). Et puis le jeu finit par abuser de ses bonnes idées : surfer sur un cours d’eau embarqué sur un rondin c’est rigolo. Mais pas quand ça s’éternise. Idem pour ces phases de plates-formes verticales, un brin trop longues à mon goût.

Alors, vous avez l’air surpris. Comment puis-je être aussi dur vis-à-vis d’un jeu qui jouit pourtant d’une belle cote de popularité ? Tout d’abord, qui aime bien châtie bien, n’est-ce pas ? Et j’aime bien JACKIE CHAN. Son gros sprite (Hudson avait encore fait plus gros en 87 avec THE KUNG FU), ses coups de pied spéciaux redoutables, ses boss fichtrement sympathiques, ses sauts précis, la variété des situations (jusqu’à des phases en scrolling forcé), etc. Mais JACKIE CHAN est tout de même une production de 1991 (décembre 1990 aux États-Unis, certes). Aussi je trouve qu’il fait quelque peu pâle figure face à d’autres jeux du même genre et de la même époque (notamment certains titres de Natsume). Même techniquement : arrière-plans pas folichons et musiques simplistes, voire crispantes, nous rappellent au bon cruel souvenir des jeux d’action et de plates-formes du milieu des années 80, sur Famicom. Ces softs dont on garde un souvenir ému, mais qui ont hélas mal vieilli (KARNOV, THE GOONIES II, THE LEGEND OF KAGE, etc.). Si on le comparait à ces titres-là, JACKIE CHAN figurerait d’ailleurs dans le haut du panier. Mais face à des BATMAN (1989), SHADOW OF THE NINJA (1990) ou encore SHATTERHAND (1991), JACKIE CHAN a bien du mal à exister…

Également adapté sur PC Engine dans une version un brin différente en 1991, JACKIE CHAN est un bon jeu, je ne dirai pas le contraire. Ennemis et situations variés, coups spéciaux très sympas à déclencher et le cultissime Jackie Chan dans le rôle du justicier : pince-moi, je rêve ! Mais pas trop fort, je risque de me réveiller… et par conséquent de me mettre à critiquer certains aspects du gameplay ou du level design, voire quelques détails purement techniques, qui jurent sévèrement par rapport à d’autres jeux du même genre, sortis à peu près à la même époque… En bref : JACKIE CHAN est un bon jeu d’action/plates-formes, mais uniquement pour les nostalgiques qui s’assument !

Note :    Nostalgie :

JACKIE CHAN est un vrai bon petit jeu d’action/plates-formes. Mais plusieurs détails l’empêchent de figurer dans le wagon de tête des meilleurs jeux du genre sur la Famicom. Si les sauts sont précis, les coups ne portent pas toujours exactement quand on le voudrait, et si le jeu est varié, certains passages sont un peu redondants et abusent de pièges qui datent davantage des level designs des années 80 que de ceux des années 90. Bien sympa malgré tout !

Images : gamekyo

Vidéo :

Genre : . Ce contenu a été publié dans OLD-GEN, Test, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *