Sensible Soccer (Amiga, 1992)

SENSIBLE SOCCER
Titre alternatif : Sensible Soccer: European Champions
Année : 1992
Studio : Sensible Software
Éditeur : Renegade Software
Genre : je suis un joueur sensible
Joué et testé sur Amiga 500
Support : disquettes


Quarante équipes nationales au grand complet, des centaines de joueurs aux statistiques différentes… mais seulement vingt-deux acteurs sur le terrain. Vingt-deux, vraiment ? Non, en réalité ils sont vingt-trois, puisque le joueur de jeu vidéo que vous êtes vient compléter cet effectif de rêve. Matchs amicaux ou tournois, buts près des poteaux ou têtes rageuses dans la lucarne, tacle assassin ou au contraire savamment distillé pour pousser le ballon au fond des filets… Oui dans SENSIBLE SOCCER vous aurez le choix des armes – mais la principale, la seule, l’unique, c’est votre joystick.

La concurrence actuelle entre Sony et Microsoft prêterait presque à sourire, lorsque l’on se replonge dans nos souvenirs… Les années 80, 90, et leurs sempiternels clivages que certains aimaient entretenir jusque dans les cours de récré : Amstrad CPC ou C64, Amiga ou Atari ST, Sega ou Nintendo… David ou Jonathan – aucun des deux ! Et puis, au début des années 90, il y eut LE match du siècle. Celui à côté duquel A.C. Milan – Liverpool (2005), France – Brésil (1986), Olympique de Marseille – A.C. Milan (1991) ou Argentine – Angleterre (1986) feraient presque pâle figure. Je veux bien évidemment parler du match KICK OFF 2 – SENSIBLE SOCCER !

En réalité, je suis atteint d’une petite maladie, bénigne fort heureusement : il s’agit d’une légère propension à l’exagération – pas autant que Christian Jeanpierre, rassurez-vous. De match en fait, il ne fut pas vraiment question, entre KICK OFF 2 et SENSIBLE SOCCER. Pour moi, KICK OFF 2 était supérieur à SENSIBLE SOCCER de la tête et des épaules. Et pas que : également du pied, de la poitrine et de la main – celle de dieu ! Dans KICK OFF 2, il était possible de tout faire, ou presque. Les parties ne se ressemblaient jamais, et de très nombreux facteurs étaient à prendre en compte au moment où il fallait appuyer sur le bouton fire : hauteur et vitesse du ballon, directions du joystick, etc. Au risque de faire crier non pas un simulateur qui reçoit un avion en papier mais les aficionados de SENSIBLE SOCCER, je dois préciser que, pour moi, il y avait bien une division d’écart entre les deux softs. SENSIBLE SOCCER est en effet beaucoup plus simple et facile d’accès que son illustre prédécesseur (de deux ans son aîné). Ce qui pourrait être perçu comme une bonne chose, d’ailleurs, pour une bonne partie du public.

Malgré tout, j’avais adoré SENSIBLE SOCCER à l’époque. Très facile à prendre en main, tacles à gogo (qui permettent aussi de faire des passes et des… tirs !), passes qui partent généralement vers le joueur le plus proche, meilleure gestion des têtes que dans KICK OFF 2, possibilité de faire des tirs monstrueux, enroulés dans la lucarne ou avec un effet à ras terre, et enfin un ballon qui ne tient toujours pas parfaitement dans les pieds (à l’instar de KICK OFF 2), mais qui colle un peu mieux malgré tout – en particulier durant les premiers contacts avec le cuir, si vous continuez votre course vous risquez de perdre le contrôle du ballon. En gros, SENSIBLE SOCCER c’est la promesse d’un plaisir immédiat – là où KICK OFF 2 nécessitait un apprentissage ardu. Mais l’autre gros point fort de SENSIBLE SOCCER, outre ses graphismes vraiment mignons (qui seront repris dans CANNON FODDER) et sa belle vue du terrain (un peu plus éloignée que dans KICK OFF 2), ce sont ses licences : le premier SENSIBLE SOCCER proposait en effet énormément d’équipes nationales de l’époque, avec les vrais joueurs – dont plusieurs leaders, mentionnés par une étoile, et qui étaient plus forts que les autres. Ça n’a l’air de rien, mais qu’est-ce que ça faisait plaisir, en 1992, de planter des buts avec Papin et Cantona ! Par contre, aujourd’hui il faut se pincer pour croire à la présence de certains noms de l’équipe de France d’alors – Jérôme Gnako, Jean-Luc Sassus… Ne me regardez pas comme ça, vous aussi à l’époque, vous aimiez faire des jeux de mots bidons sur le dos de ce pauvre Jean-Luc ! Les versions ultérieures de SENSIBLE SOCCER iront même plus loin : des tonnes de championnats seront intégrées, avec tous leurs clubs ! Mieux : le joueur du dimanche – qui jouait pourtant souvent la semaine – pouvait aussi s’amuser à modifier les paramètres des équipes et de leurs membres. Gardez donc une disquette vierge sous le coude : vous en aurez besoin pour tout ça, mais aussi pour sauvegarder les ralentis de vos buts préférés !

Aujourd’hui, on peut sans nul doute dire que SENSIBLE SOCCER est un jeu de foot rétro micro très solide, et fun. Malgré tout, je ne le mets qu’en deuxième position dans le panthéon des meilleurs jeux de football sur Amiga. À quelques crampons du mythique KICK OFF 2…

Note :        Nostalgie :

SENSIBLE SOCCER est un jeu de foot rétro vraiment fun, et beaucoup plus accessible qu’un KICK OFF 2 – ce qui a pour conséquence, selon moi, de le rendre également moins riche. Gros point fort du jeu : ses licences, et tous les noms des joueurs de l’époque. Papin, Klinsmann, Rijkaard… Cerise sur le gâteau : malgré ses graphismes mignons mais assez simples, on peut parfaitement reconnaître les joueurs sur le terrain – tout du moins avec un peu d’imagination !

Images : Jeux vidéo et des bas

Vidéo :

Genre : . Ce contenu a été publié dans OLD-GEN, Test, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *