Organ Trail: Complete Edition (PlayStation Vita, 2015)

ORGAN TRAIL: COMPLETE EDITION
Année : 2015 (2018 édition physique)
Studio : The Men Who Wear Many Hats
Éditeur : Limited Run Games
Genre : Driving Dead
Joué et testé sur PlayStation Vita
Support : PS Vita Card


Le monde semble avoir été ravagé par une étrange épidémie… Tandis que les centrales nucléaires vomissent leurs radiations quotidiennement en quantités astronomiques, des gens se sont mis à se transformer en… zombies ! En cas de morsure par l’un de ces monstres paraissant aussi morts que vivants, le risque de se voir transformer à son tour en cauchemar ambulant est grand ! Basé avec une poignée d’autres survivants sur la côte est des États-Unis, vous vous décidez à prendre la route (du moins ce qu’il en reste) afin de rejoindre la côte ouest. On raconte en effet qu’un refuge particulièrement sécurisé y abrite déjà de nombreux êtres humains.

Hommage à un jeu culte de 1985 à visée éducative intitulé THE OREGON TRAIL (visiblement il y a eu d’autres versions du jeu, plus anciennes et encore plus épurées – 1971), ORGAN TRAIL en reprend le principe de base : la traversée des États-Unis, mais cette fois-ci le joueur n’incarne pas des colons au XIXème siècle, mais un groupe de survivants dans un univers post-apocalyptique ravagé par les zombies et la radioactivité.

ORGAN TRAIL respire l’aventure micro-informatique d’antan – les bugs et les temps de chargement en moins ! Pour celles et ceux qui l’ont connue, c’est un vrai plaisir nimbé de nostalgie. Mais pas uniquement : ORGAN TRAIL est aussi extrêmement riche, les parties se suivent et ne se ressemblent pas, et de nombreux petits détails apportent beaucoup de variété aux différentes aventures/épopées.

ORGAN TRAIL est, principalement, un jeu de survie où il convient de gérer son équipement, ses ressources, ses membres d’équipage… Avec une part de hasard, de chance, de skill (mini jeux), d’anticipation… Évènements aléatoires, météo changeante, accidents, contaminations, maladies… dont la dysenterie – aka le cancer du côlon, rapport au jeu originel ? Avec un sans accent, ça marche pareil ! Bref, le joueur bien organisé s’en sortira toujours mieux que celui qui fonce tête baissée sur une route déserte ou dans une petite cabane isolée.

Jeu de gestion sanglant et irradié, avec des petits challenges plutôt typés “arcade”, un côté “aventure textuelle” à plusieurs reprises, une super ambiance, des clins d’œil parfois bien pensés/bien cachés, de nombreux cas de conscience et autres dilemmes qu’on aime détester… Un grand petit jeu passionnant !

Note :

Sous son aspect minimaliste, ORGAN TRAIL cache en réalité une véritable petite épopée. Hommage à un jeu culte du début de la micro-informatique, ORGAN TRAIL mélange les genres (aventure, gestion, arcade) en saupoudrant le tout d’une grand part d’imprévu – la maladie, la météo, l’attaque impromptue, des choses encore plus incroyables encore… Le résultat est détonnant – pour qui saura apprécier l’aspect rétro des graphismes et des sons, cela va sans dire.

Images : Punk and Lizard

Trailer :

 

Genre : , . Ce contenu a été publié dans CURRENT-GEN, Test, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *