Fascination (PC, 1991)

icone ordinateur pcFASCINATION
Année : 1991
Studio : Tomahawk
Éditeur : Coktel Vision
Genre : hôtesse de l’ère… numérique
Joué sur Amiga 500 et PC, testé sur PC
Support : CD-ROM


Vous êtes Doralice, une hôtesse de l’air qui n’en manque pas. D’air (n’y voyez aucune référence à vos poumons). Durant le vol Paris-Miami, un homme mourant vous a confié une mallette, contenant un aphrodisiaque révolutionnaire. Avant de rendre l’âme, il vous a demandé de ne remettre le contenu de ladite mallette qu’au PDG de Quantum Unlimited Laboratory, à Miami. Seule, et ne pouvant faire confiance à personne, trouverez-vous le chemin qui vous mènera jusqu’au QUL ?

FASCINATION est un jeu d’aventure point and click à écrans fixes (parfois discrètement animés) sorti au début des années 90 sur ordinateurs. Il est l’œuvre de Muriel Tramis, qui avait déjà signé deux autres jeux dans le même style (teintés d’érotisme) : EMMANUELLE et GEISHA. Mais ce dernier, pourtant aguicheur, n’a tenu aucune de ses promesses. Avec FASCINATION, Muriel Tramis remettait donc les pendules à l’heure… mais avec un petit décalage quand même car l’intrigue de son nouveau jeu se déroulait à Miami.

L’ambiance est le gros point fort de FASCINATION : si les images ne sont pas vraiment érotiques (mince sur PC ils ont même zappé les scènes de douche présentes sur Amiga…), les joutes verbales et les différentes situations sont parfois explicites, voire carrément scabreuses. Un régal de goût. L’intrigue donne ainsi toujours envie d’avancer, et comme les énigmes ne sont pas outrageusement difficiles, on prend beaucoup de plaisir à trouver les solutions à la sueur de notre front (à chercher un pin’s de la largeur d’un pixel, par exemple). Le fait que l’on puisse parfois perdre la partie en se faisant coincer ajoute un peu de piment à l’ensemble. Piment tout relatif, quand on sait que l’on peut sauvegarder à tout moment. Pas de stress donc, à l’horizon. Mais des bonnes idées à foison : les interrogatoires où il faut soigneusement choisir ses réponses ; les indices à l’ancienne qu’il convient de noter sur un bout de papier ; ce petit soupçon de vulgarité policée ; le twist final ; la première énigme hilarante – énigme dont on trouve un début de réponse dans le (em)manuel du jeu, etc.

FASCINATION n’a pour ainsi dire que des qualités. Drôle et coquin, doté de graphismes chaleureux et d’une ambiance originale, le jeu de Muriel Tramis frise la perfection sur PC (pour les musiques et les superbes voix digitalisées). Et comme la maniabilité est d’une simplicité enfantine (clique gauche pour interagir avec le décor, clique droit pour l’inventaire), il n’y a aucun temps d’adaptation et on est immédiatement pris dans l’aventure.

On pourra malgré tout pester sur deux points : tout d’abord beaucoup d’écrans ne sont pas pleins (l’image est parfois découpée dans des silhouettes, par exemple). Ensuite, la dernière énigme est tout simplement incompréhensible (à moins d’être un pianiste doublé d’un génie ?!). Je n’avais pas fini FASCINATION du temps de l’Amiga 500, et je me souviens maintenant pourquoi : après y avoir rejoué dans sa version PC pour les besoins de cette chronique, je me suis de nouveau retrouvé bloqué devant cette énigme (il faut jouer quelques notes sur un piano). Eh bien j’ai quand même galéré deux heures à chercher une solution valable sur le net, puis sur Youtube, afin de m’en sortir. J’ai finalement réussi… sans même comprendre le pourquoi du comment. Une situation totalement absurde.

Pour finir sur une bonne note (mais pas de piano par pitié !!), voici l’explication de la première énigme que je trouve vraiment amusante (pour ne pas vous gâcher le plaisir de la découverte, ne lisez pas ce qui suit) : un homme, sur le point de mourir, vous confie une mallette. Ses derniers mots sont les suivants : « S’il-vous-plaît aidez-moi… Prenez ma mallette… Son contenu ne doit pas tomber en de mauvaises mains… C’est une ampoule que je vous demande de remettre dans la plus grande discrétion au PDG du Quantum Unlimited Laboratory de Miami en personne… La combinaison de la mallette est… AARGH!
L’homme décède, vous récupérez la mallette puis essayez de l’ouvrir dans votre chambre d’hôtel. Le code de la mallette est constitué de cinq lettres. Oui les programmeurs ont osé. La combinaison de la mallette est bien A-A-R-G-H. Tout simplement génial !

Note :     Nostalgie :

Facile à prendre en main (la jolie Doralice est une experte en travaux manuels), FASCINATION est un vrai petit plaisir coquin qui ne se refuse pas. Drôle et dépaysant, FASCINATION pourra être bouclé sans trop de difficulté par les joueurs confirmés, puisque ses énigmes ne sont pas vraiment tortueuses (et surtout, elles sont logiques, ça change de certains titres). Dommage malgré tout que le mystère final, d’une difficulté complètement déséquilibrée par rapport au reste du jeu, vienne un peu gâcher la fête.

Une vidéo dévoilant le début de FASCINATION :

mag vintage

Ce contenu a été publié dans OLD-GEN, Test, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Fascination (PC, 1991)

  1. Merci, je me sens moins seul concernant la scène du piano! Je n’ai jamais fini ce jeux étant jeune, j’ai recommencé cette semaine, mais je bloque toujours au même endroit, tu as la solution de cette énigme?

    One.

    • Oli dit :

      A l’époque je n’avais trouvé aucune solution valable. J’ai galéré comme un damné, impossible de comprendre le fin mot de l’histoire. Juste pour voir je viens de faire une recherche sur Youtube, j’ai trouvé une vidéo commentée de ce passage (en anglais), et les auteurs de ladite vidéo ne savent pas non plus comment ils ont réussi à résoudre l’énigme (ils coupent d’ailleurs leur vidéo pour faire la manip’ offline) :

      C’est quand même dingue cette histoire… En plus la date est prise au hasard je crois, elle change à chaque partie.Visiblement il ne faut pas se fier à la date de naissance inscrite sur la bague, mais à la date présente dans le journal (caché dans la salle du piano). Avec le mois de naissance on trouve donc un signe du Zodiac…après il faut jouer la mélodie (B.A.D.G.E.). Pas sûr que ça fonctionne du premier coup…

  2. Bon j’ai testé pendant 2 heures, j’arrête, je comprend pas l’énigme.
    J’ai testé avec la date de naissance, la date de la news, les autres dates que j’ai eu durant le jeu.
    Je comprend pas.
    Pour moi le dieze est sur le A de BADGE.
    Ça ferait donc SI LA# re sol mi.
    J’ai testé ca sur tous les signes rien!

    Merci en tout cas pour ta vidéo.

    • Oli dit :

      J’ai fait un test aujourd’hui il me restait de vieilles sauvegardes. J’ai réussi du premier coup ! Champagne ! Il me semble qu’il faut prendre en compte la date sur le journal, moins deux mois (c’était l’anniversaire de Doc il y a deux mois). Dans ma partie ça donnait février, donc Verseau ou Capricorne : bingo pour le signe du Verseau ! Cette date du journal moins deux mois correspond aussi à la vidéo que je t’ai montrée : les chroniqueuses disent qu’elles ont réussi en cliquant sur le signe après les Poissons (donc Bélier). Et leur journal était daté du mois de juin. Deux mois avant juin : avril donc Bélier. Je suis en train de rédiger un petit article sur le sujet – car visiblement nous sommes nombreux à avoir été mystifiés par cette énigme !

      [EDIT] : http://jeuxvideoetdesbas.wordpress.com/2014/01/19/soluce-retrocompatible-fascination-pc/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *