Soluce rétrocompatible : Shufflepuck Café (PC, Amiga…)

Jeu de réflexes, d’arcade mais aussi teinté de discrète stratégie, SHUFFLEPUCK CAFÉ a fait le bonheur des joueurs des années 80 et 90. Des parties de jeu de palets (air hockey) endiablées qui nous permettaient d’affronter des adversaires hauts en couleurs. Et en coups bas.


Voici quelques astuces pour voir la fin de ce jeu culte… et connaitre ainsi le privilège d’inscrire votre nom sur le tableau noir trônant dans ce sombre bar qu’est le Shufflepuck Café. Les différentes techniques exposées ont été testées en profondeur sur la version PC DOS, mais je présume qu’elles doivent aussi fonctionner sur les versions Amiga et Atari ST.

0 : DC3. Ce robot ne figure pas dans la liste de vos adversaires, il ne participe pas au tournoi. Vous pouvez le paramétrer afin de vous entrainer.

1 : Skip. Un sosie de Woody Allen qui n’est ici que pour faire de la figuration. Vous le battrez dès votre première partie sans aucune difficulté. Finalement il porte bien son nom : skip, et au suivant !

2 : Visine. On ne voit que le haut de son visage. Planqué, et il a raison de l’être, tant il est mauvais. Il gesticule et bouge sa raquette frénétiquement, aussi peut-il parfois sortir un joli coup par hasard. Vous n’en ferez qu’une bouchée.

3 : Vinnie. A peine plus corsé que les précédents adversaires. À peine. Nul besoin de conseils pour en venir à bout.

4 : Lexan. Voici le premier os sur lequel vous tomberez. Si les premiers échanges vous surprendront peut-être, sachez que Lexan boit beaucoup d’alcool. Il perd donc en efficacité à mesure que la partie progresse. Au final, c’est un adversaire facile à battre.

5 : Eneg. Porc peu gracieux avec un caractère de cochon. Il n’aime pas perdre, et va rapidement vous le faire comprendre. Les choses sérieuses commencent véritablement avec lui, par conséquent un joueur non confirmé devrait avoir du mal au début. Pour vous aider un peu, sachez qu’Eneg a du mal à encaisser certains services. Avant de servir, attendez que sa raquette soit complètement dans un coin, et servez le plus fort possible dans le coin opposé. Vous devriez faire un service gagnant quasiment à chaque fois…ce qui facilite clairement la vie. Enfin, si un échange s’éternise, sachez que vous pouvez toujours frapper vite et fort dans un groin… euh non un coin. Eneg aura du mal à bouger sa graisse et à aller chercher le palet. Ne vous inquiétez donc pas : sous ses allures de furieux guerrier, Eneg ne mord pas vraiment, ses services (regardez bien le sens de la raquette) et ses coups sont moins fatals qu’il n’y parait.

6 : Nerual. Sous la capuche de Nerual se cache en fait une créature qui pratique le mimétisme. Nerual copiera ainsi tout ce que vous entreprendrez. Balancez un service puissant sur sa droite, et il frappera fort (de plus, son prochain service sera comme le vôtre : puissant sur votre droite). Difficile de lutter contre soi-même, donc la meilleure chose à faire, contre Nerual, est d’y aller doucement. Commencez par un service tout mou, Nerual frappera à son tour tout doucement, continuez l’échange à ce rythme jusqu’à ce que vous ayez un angle de frappe croisée. Si la raquette de Nerual est complètement sur la droite, lancez une mine à gauche, et si la raquette de Nerual est complètement à gauche, lancez une mine à droite. Ça devrait passer (attention si Nerual parvient à bloquer votre frappe, il y répondra avec rapidité et puissance : ça fait mal).

Notez que, en raison de votre service d’une mollesse incroyable, le prochain service de Nerual sera comme le vôtre : digne d’un escargot trainant une caravane. Pratique pour être le maître de l’échange qui suivra.

Une autre astuce qui marche assez bien : lorsque le palet vient vers vous (toujours doucement), amortissez le une première fois, et dans le centième de seconde qui suit frappez extrêmement fort à l’opposé de la raquette adverse. Le fait de frapper le palet deux fois de suite déstabilise Nerual et ce dernier est moins réactif.

7 : Bejin. Attention à la belle Bejin, charmante mais dotée d’épines. La demoiselle dispose en effet du don de télékinésie et peut déplacer le palet par la seule force de l’esprit. C’est redoutable pour les services. Heureusement, il existe un truc pour connaître la direction que prendra le palet : lorsque Bejin se prépare à servir, le palet avance et commence à prendre une direction (à droite ou à gauche). Écoutez bien alors le bruit étrange (manifestation de la télékinésie de Bejin ?). Si le bruit est aigu, le palet prendra subitement la direction contraire de celle qu’il avait prise au départ (s’il allait vers la droite, il va immédiatement partir dans le coin opposé à gauche, et inversement). Si le bruit est grave, le service ne sera pas croisé et le palet continuera dans la direction qu’il avait prise originellement. Une fois que tous les services de Bejin sont maitrisés, la belle ne peut plus faire grand-chose, puisque dans les échanges elle n’est pas si redoutable. A noter qu’elle est particulièrement sensible aux bandes.

Pour la petite histoire, il parait que Bejin écartait les bras et laissait entrevoir sa jolie poitrine, à la fin des parties sur la première version du jeu (sur Mac). Tout cela n’apparait plus, hélas, dans les portages qui ont suivi…

8 : Bill. Le champion en titre. Une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne c’est qu’il est loin d’être impossible à battre. La mauvaise, c’est qu’il n’y a pas de « truc » pour le vaincre à tous les coups, sur chaque point. Il faudra donc un minimum de skill et de réflexes pour en venir à bout (mais si vous êtes parvenu jusqu’à lui, c’est que vous n’êtes pas non plus complètement manchot). Quelques astuces : Bill est particulièrement sensible aux services qui heurtent rapidement plusieurs fois les bandes (cinq, six, sept ou huit fois). Ça ne marche pas à tous les coups, mais vous devriez pouvoir faire pas mal de services gagnants malgré tout. Tant qu’à parler des services, autant aborder ceux de votre adversaire : ils arrachent ! La seule solution consiste à bien observer la raquette de Bill lorsqu’il sert, afin d’anticiper la direction du palet. Durant les échanges, tenez le rythme, et assénez un coup puissant et rapide dans le coin opposé à la raquette de Bill. Vous risquez de galérer un peu au début… mais au final, vous lui ferez mordre la poussière.

Ce contenu a été publié dans Soluce rétrocompatible, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *