Star Wars: The Empire Strikes Back (Amstrad CPC, 1988)

icone Amstrad_CPC464STAR WARS: THE EMPIRE STRIKES BACK
Année : 1988
Studio : Vektor Grafix
Éditeur : Domark
Genre : Vader retro satanas
Joué et testé sur Amstrad CPC
Support : cassette


Sur la planète Hoth, vous êtes tout d’abord chargé d’éliminer des robots transmetteurs avant qu’ils ne préviennent l’Empire. L’Empire qui ne tardera hélas plus à débarquer avec ses AT-ST et ses AT-AT. Après avoir détruit quelques-uns de ces engins, vous devrez vous envoler dans l’espace, lutter contre des chasseurs TIE avant de vous engouffrer dans une dangereuse ceinture d’astéroïdes.

Après STAR WARS, une borne d’arcade en fil de fer qui fit sensation en 1983, Atari récidiva deux ans plus tard avec THE EMPIRE STRIKES BACK. Bien évidemment les adaptations s’enchainèrent alors sur de nombreuses machines de salon, et pour ma part c’est sur Amstrad CPC que j’ai pu en profiter durant ma jeunesse.

THE EMPIRE STRIKES BACK reprend le concept du premier STAR WARS, à savoir des graphismes vectoriels colorés pour un shoot en solo (comme Han) en vue subjective supposée donner une illusion de trois dimensions (et à l’époque ça marchait du feu de dieu). Là où THE EMPIRE STRIKES BACK fait encore plus fort que STAR WARS, c’est dans la gestion des environnements : on pilote ainsi plusieurs vaisseaux différents (dont le Millenium Falcon – contre le seul X-Wing dans STAR WARS) et certains niveaux poussent assez loin l’originalité puisqu’ils modifient quelque peu le gameplay de base (le voyage dans la ceinture d’astéroïdes, la possibilité d’envoyer un câble pour faire chuter un AT-AT – voire même de passer entre ses jambes pour avoir un bonus…). Là où cette suite fait aussi mieux que STAR WARS, c’est dans l’ambiance musicale. Dans le premier jeu nous avions droit au seul thème majeur du film, eh bien dans THE EMPIRE STRIKES BACK ce ne sont pas moins de quatre morceaux qui éblouiront vos tympans, avec notamment la Marche Impériale et la superbe partition de la ceinture d’astéroïdes (le génialissime David Whittaker tire ici tout ce qu’il peut des capacités de l’Amstrad en la matière).

Sur le principe par contre, rien n’a changé : le jeu est constitué de trois niveaux de difficulté et de plusieurs vagues successives (reprenant des scènes du film) qui se bouclent en cinq minutes top chrono… et la partie se relance alors automatiquement. On appelle ça le scoring (si vous remplissez quelques objectifs vous pouvez débloquer les quatre lettres du mot JEDI pour obtenir un bonus de 5000 points). Oui le jeu tourne infiniment en rond. Et non, je ne blague pas (May the Farce be with you !).

Le principe a bien évidemment vieilli mais les nostalgiques reviendront ponctuellement sur ce jeu avec le sourire.

Note :      Nostalgie :

Les graphismes vectoriels ne parlent peut-être pas aux plus jeunes, mais les joueurs des années 80 ont passé de nombreuses heures à s’user les yeux dessus (de toute façon ça peut pas être pire que la 3D du Virtual Boy^^). THE EMPIRE STRIKES BACK est vraiment sympa à jouer et mise avant tout sur le scoring. À noter que l’ambiance (sur Amstrad) est bien meilleure que dans le premier STAR WARS (les musiques sont superbes pour ce petit ordinateur). Maintenant, pour une suite, on peut quand même regretter qu’il n’y ait pas davantage de nouveautés (finalement les deux jeux se valent plus ou moins, même si le plongeon dans la tranchée de la Death Star dans STAR WARS est peut-être inégalable). Bien évidemment, cette version Amstrad peut difficilement être comparée à l’original sur borne d’arcade.

mag vintage

case blanche

Ce contenu a été publié dans OLD-GEN, Test, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *