Soluce rétrocompatible : Teenage Queen (Amiga, Atari ST…)

La Teenage Queen montre ses cartes, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle a du jeu !
TEENAGE QUEEN, le strip-poker culte de la génération 16 bits, se dévoile intégralement sur les pages de jeux vidéo et des bas.
Cliquez ci-dessous pour continuer :


Le jeu TEENAGE QUEEN (1988 sur Amiga, la meilleure version) proposait des images dessinées là où les autres titres du même genre utilisaient des photos digitalisées. Moins vulgaire que la concurrence, TEENAGE QUEEN était aussi plus émoustillant. Comme quoi la suggestion pouvait être plus efficace que l’érotisme cru.

Le soft n’était pas outrageusement difficile. La teenager, à la petite culotte blanche désormais mondialement célèbre, n’était pas vraiment douée pour le bluff. Mon conseil ? Parier gros dès le départ, même si vous n’avez rien. La demoiselle se couchera la plupart du temps. Et si elle ne le fait pas, cela signifie qu’elle a vraiment quelque chose en main – je vous conseille alors d’abandonner et de repartir avec autre chose. A moins, bien sûr, que vous ayez une main énorme, dans ce cas-là n’effrayez pas votre adversaire et misez peu, pour l’amadouer (elle est prête à toutes les folies quand elle a deux paires) : un brelan peut vous permettre de lui faire perdre beaucoup d’argent. Le Teenage Queen, de son coté, tentera le plus souvent des coups trop difficiles – suite, couleur…, quand bien même les statistiques ne seront pas de son coté. Une aubaine pour lui grappiller quelques dollars. La patience est donc une vertu, dans TEENAGE QUEEN, car même si vous ne faites que peu de gros coups, en grappillant petit à petit les blindes, vous vous rapprocherez du but ultime : découvrir les formes de la Teenage Queen.

Histoire de vous mâcher le travail, vous pouvez découvrir ci-dessous l’ensemble des images de TEENAGE QUEEN. Oui le jeu est mis à nu (cliquez sur les images pour les agrandir).

. Ce contenu a été publié dans Soluce rétrocompatible, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *