McDonald’s Treasure Land Adventure (Megadrive, 1993)

McDonalds Treasure Land Adventure_fronticone megadrive japMCDONALD’S TREASURE LAND ADVENTURE
Année : 1993
Studio : Treasure
Éditeur : Sega
Genre : tout ce qui rentre fait ventre
Joué et testé sur Megadrive
Support : cartouche


Ronald McDonald trouve par hasard un morceau de carte, au sein de la Forêt Magique. Pourrait-il s’agir d’une carte au trésor ? Convaincu qu’une grande aventure l’attend, Ronald part en quête des deux morceaux manquants. Armé de son foulard à rallonge qui lui permet d’atteindre des endroits normalement inaccessibles, et de sa poudre destructrice de méchants monstres, Ronald quitte donc la Forêt Magique (non sans heurts) pour se diriger vers la Ville Magique. S’il survit à ces premiers pas dans cette aventure haute en couleurs, Ronald connaitra le privilège de se rafraichir dans la Mer Magique pour, au final, découvrir la fantastique et improbable Lune Magique, et sa base futuriste en forme de labyrinthe.

mcdonald treasure land megadrive 01mcdonald treasure land megadrive 02

mcdonald treasure land megadrive 03mcdonald treasure land megadrive 04

Apôtre de la surconsommation, chantre de la malbouffe, McDonald’s peut se targuer d’être l’un des champions de l’inhumanité. Il y a une chose, malgré tout, que l’on ne pourra pas lui reprocher : l’obsolescence programmée. Les frites de McDonald’s peuvent en effet rester intactes, sans pourrir, et ce pendant plusieurs mois ! Bon appétit Bonne apathie…

mcdonald treasure land megadrive 05mcdonald treasure land megadrive 06

mcdonald treasure land megadrive 07mcdonald treasure land megadrive 08

On interdit la vente d’alcool et de tabac aux mineurs, mais l’achat de hamburgers et autres repas empoisonnés est autorisé – voire encouragé, par le biais d’appâts subrepticement camouflés en cadeaux pour les tout petits. Rien de plus normal dans une société moderne qui a élevé le panurgisme au rang de sport international. Toutefois, sachez-le : avant les jouets Nintendo et Disney à emporter avec les menus enfants, McDonald’s avait déjà envahi le quotidien de nos petites têtes blondes grâce aux jeux vidéo. Et contrairement au Big Mac, l’un d’entre eux est particulièrement gouteux : MCDONALD’S TREASURE LAND ADVENTURE, sorti sur Megadrive.  Bien avant les fulgurances de Niko Belić ou de l’agent 47, il était donc possible d’incarner un criminel dans un jeu vidéo : le clown dealer et empoisonneur à la tronche patibulaire, aka Ronald McDonald ! Sa mission : conditionner des millions d’enfants pour, qu’une fois adultes, ceux-ci sacrifient à leur tour leur progéniture sur l’autel de la malbouffe et de la surconsommation. La mission virtuelle, dans le jeu vidéo qui nous intéresse aujourd’hui, semble heureusement bien différente : il s’agirait ainsi, officiellement, de récupérer des bouts de carte éparpillés dans un monde féerique afin de mettre la main sur un trésor. Officiellement, oui. Car officieusement, le but de la manœuvre ne change pas : il faut lobotomiser les masses.

mcdonald treasure land megadrive 09mcdonald treasure land megadrive 10

mcdonald treasure land megadrive 11mcdonald treasure land megadrive 12

Le plus surprenant, donc, dans MCDONALD’S TREASURE LAND ADVENTURE, c’est la qualité du titre. Comme quoi, junk food ne rime pas toujours avec snack gaming ou trash gaming, puisque c’est Treasure, un studio surdoué et particulièrement réputé, qui a ici vendu son âme au diable qui s’est courageusement dévoué pour faire d’un jeu McDo un vrai bon jeu de plates-formes. Et il faut le voir pour le croire : oui on prend un plaisir fou à contrôler le terrifiant personnage de Ronald McDonald (mince regardez, même sur la jaquette on dirait un psychopathe !). Ce plaisir provient tout d’abord de la maniabilité : simple, efficace, précise mais aussi suffisamment variée pour ne pas ennuyer : en plus de votre capacité à détruire les ennemis en projetant de la poudre d’étoiles (ou quelque chose comme ça), il est également possible d’utiliser un foulard (plus ou moins long en appuyant sur haut ou bas) afin d’atteindre certains lieux inaccessibles avec un simple saut. Certains niveaux étant entièrement pensés autour de cette faculté, on a rarement l’impression de faire deux fois la même chose. Rafraîchissant.

mcdonald treasure land megadrive 13mcdonald treasure land megadrive 14

mcdonald treasure land megadrive 15mcdonald treasure land megadrive 16

Et puis, le plaisir de TREASURE LAND vient aussi de son level design et de ses nombreuses idées parsemant l’aventure – parfois des détails, certes, et uniquement présents à un ou deux endroits du jeu, c’est vrai. Mais c’est aussi ce qui créé ce sentiment de renouvellement permanent, quand on joue à MCDONALD’S TREASURE LAND ADVENTURE. Des exemples ? Le niveau avec les sumos qui frappent le sol tellement fort que celui-ci monte et descend ; la vague qui va vous emporter jusque dans le ciel ; les sauts de nuage en nuage ; les petits labyrinthes vers la fin de l’aventure ; les ballerines de l’impossible ; le train fou lancé en pleine obscurité ; les lions en cage ; les trapézistes qu’il faut éviter pour ne pas s’envoyer en l’air (McDo c’est platonique) ; le petit changement de gravité sur la Lune (niveau que j’aime le moins) ; le monstre gigantesque qui vous poursuit en détruisant le décor sous vos pieds ! Bref, ça n’arrête pas… et puis il y a les boss. Eux non plus, ils ne sont pas mémorables. Mais ils sont suffisamment originaux et rigolos à dézinguer pour divertir le joueur – définitivement conquis. Les boss, d’ailleurs, constituent l’une des étrangetés du jeu, puisqu’il vous faudra régulièrement sacrifier l’une de vos gemmes (aka vos points de vie) afin de la donner en pâture au grand vilain. Pendant que celui-ci mangera votre gemme, il abaissera sa garde et vous pourrez le frapper avec votre poudre (de la drogue ?!?). Bizarre, quand même, non ? Goinfrer quelqu’un afin de pouvoir, subrepticement, lui faire du mal… Dis comme ça, ça me rappellerait presque une chaîne de restauration rapide… mais passons !

mcdonald treasure land megadrive 18mcdonald treasure land megadrive 25

mcdonald treasure land megadrive 23mcdonald treasure land megadrive 19
L’arroseur arrosé : Ronald pris en sandwich !

Concernant la difficulté, et même si en easy et en normal TREAUSRE LAND est une promenade de santé (paradoxal dans un jeu ayant pour thème un destructeur de palais et un générateur de grassouillets), l’aventure n’est pas avare en passages un brin crispants, où il est possible de rendre l’âme à cause d’un mauvais saut ou d’un trou machiavéliquement mal placé. Rien de rédhibitoire cependant, le jeu n’est pas dur surtout que vous disposez de nombreuses vies, de plusieurs continus et qu’il est possible d’acheter tout un tas de bonus (énergie, vies, continus, upgrade pour le tir…) dans des magasins disséminés dans les différents niveaux – pensez donc à récupérer un maximum d’argent durant votre progression (les sacs estampillés d’un G). Cerise sur le McFlurry : dans certains cas, on vous proposera de lancer une partie de TETRIS/COLUMNS-like afin de remporter, éventuellement, les bonus précités. Voilà le genre de détails dont je parlais un peu plus haut : ça ne révolutionne pas l’histoire du jeu vidéo, ça n’apporte foncièrement pas grand-chose à une partie de MCDONALD’S TREASURE LAND ADVENTURE, mais ça surprend. Ça titille la rétine. Ça caresse les neurones dans le sens du poil. Oui, ça fait plaisir. Et c’est déjà beaucoup.

mcdonald treasure land megadrive 21mcdonald treasure land megadrive 26

mcdonald treasure land megadrive 22mcdonald treasure land megadrive 24

Aussi incroyable que celui puisse paraitre, MCDONALD’S TREASURE LAND ADVENTURE est donc un vrai bon jeu de plates-formes : maniable, varié, joli car très coloré et doté d’un level design séduisant, il fait indéniablement passer un bon moment – sans pour autant atteindre le niveau des meilleurs jeux du genre.

Note : joystick 2joystick 2joystick half     Nostalgie : joystick 2joystick 2joystick 2                sonic38

7 up (COOL SPOT), les frères ennemis Pespi et Coca (PEPSIMAN et COCA-COLA KID), McDonald’s (GLOBAL GLADIATORS), Chupa Chups (ZOOL)… non, à l’époque, ces grandes marques sans scrupules pour notre santé n’appliquaient pas toujours la même recette lorsqu’il s’agissait de faire de la pub : oui, elles pouvaient faire preuve de bon goût! D’ailleurs, quelques-uns de leurs jeux purement publicitaires sont, aujourd’hui encore, très amusants à parcourir. MCDONALD’S TREASURE LAND ADVENTURE est sans doute l’un des meilleurs dans son genre  (peut-être LE meilleur ?). Si le jeu de Treasure est simple en apparence, il est en réalité truffé de délicieuses petites idées de gameplay et de level design qui, si elles ne révolutionnent rien, procurent un plaisir réel et poussent le joueur à progresser constamment. Une réussite de plus à mettre à l’actif du studio Treasure.

Images : jeux vidéo et des bas

Vidéo du début du jeu :

mag vintage

macdo3

Genre : . Ce contenu a été publié dans OLD-GEN, Test, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *