Taito Chase H.Q. Plus S.C.I. (Sega Saturn, 1996)

TAITO CHASE H.Q. PLUS S.C.I.
Année : 1996
Studio : Affect
Éditeur : Taito Corporation
Genre : deux flics amis amis
Joué et testé sur Sega Saturn
Support : CD-ROM


Gibson et Broady, deux flics spécialisés dans les poursuites de criminels à quatre roues, se lancent sur le bitume à toute allure pour faire sortir de route les bandits les plus endurcis. Guidés par Nancy qui les suit en direct depuis le Chase Headquarters, Gibson et Broady ne devraient faire qu’une bouchée des différents braqueurs qui viennent de s’enfuir… Auront-ils plus de mal à sauver ces trois jeunes filles, dont l’enfant du maire, kidnappées par de mystérieux gangsters dans leurs bolides rutilants ?

“We’ve got an emergency here!”

Durant mon adolescence, à la fin des années 80 et au début des années 90, j’allais parfois dans la salle d’arcade du (insert) coin pour tâter des jeux vénérables que mes machines de salon ne pouvaient approcher, de près comme de loin. Jeux de foot, de tir… à dire vrai, j’ai oublié la plupart des titres des bornes auxquelles je jouais dans ces conditions – je n’allais bien évidemment jamais au bout, ça coûtait bien trop cher. Un jeu m’a malgré tout marqué, au point d’être aujourd’hui le seul à être resté gravé dans la carte mémoire qui me tient lieu de cerveau (et qui commence à manquer de RAM…) : SPECIAL CRIMINAL INVESTIGATION, aka CHASE H.Q. II. Du coup en ce temps-là, à la maison, je me forçais à jouer au premier CHASE H.Q. sur Amiga (et c’était pas la joie), quand je ne pétais pas les plombs pour me fendre d’un achat improbable mais ô combien rentabilisé depuis : la cartouche de CHASE H.Q. sur Game Boy !

La Sega Saturn, reine des portages issus de l’arcade, me permet aujourd’hui de retoucher du doigt les sensations de l’époque. Certes il ne s’agit pas d’arcade perfect, puisque pas mal de petits détails diffèrent (regardez les nuages par exemple), mais le résultat frise malgré tout l’enchantement. Mieux, le jeu sur Saturn est sans doute à privilégier par rapport à celui sur PlayStation 2 (compilation Taito) car il a été repensé pour le jeu de salon (plusieurs difficultés avec un nombre de turbos et de crédits différent), et parce que sa suite, SPECIAL CRIMINAL INVESTIGATION, est présente sur la même galette ! Un deuxième épisode qui amena pas mal de nouveautés afin de détrôner le roi des pneus qui crissent et qui finissent souvent dans le décor. La grosse nouveauté de S.C.I. est bien évidemment la possibilité de tirer à l’arme à feu sur les véhicules ennemis… mais ce n’est pas tout ! Votre voiture de sport rouge filera à toute allure tel un bolide de l’impossible sur des routes escarpées surplombant des précipices, ou des ponts dévorés par des vagues surgissant de tous les côtés. Sensations garanties ! Mieux : il faudra parfois éviter des rochers déboulant de montagnes instables, des voitures venant en sens inverse, voire des bus fous dans lesquels vous risqueriez de vous encastrer !

D’autres surprises vous attendent, dans S.C.I. (argh, ce final sadique…). À tel point que l’on est en droit de se poser la question : CHASE H.Q. premier du nom est-il démodé par le nouvel arrivant ? En somme : qui va à la chase, perd sa place ? Eh bien avec le recul et le poids des ans, ma réponse est sans appel : c’est non. Aujourd’hui, je préfère largement la simplicité de CHASE H.Q., à la relative complexité d’un S.C.I. La vitesse, les slaloms entre les automobilistes, le final avec ces adversaires qu’il convient de défigurer pare-choc contre pare-choc… Le plaisir des choses simples, en quelque sorte. Même s’ils ont vieilli, ces deux jeux demeurent des valeurs sûres du genre arcade/racing, avec une pointe d’action en plus.

Note :      Nostalgie :

Sensation de vitesse absolument grisante, quelques turbos pour enflammer la route… au moment opportun pour vous jouer du chrono assassin – ceci ajoutant un petit aspect stratégique plutôt sympa. Le premier CHASE H.Q. est toujours aussi jouissif, même s’il faut bien reconnaître une certaine rigidité dans sa maniabilité issue d’une époque révolue (il paraît que c’est mieux au stick analogique). La suite, S.C.I., propose beaucoup de petites nouveautés qui enrichissent l’action, mais qui la rendent aussi, à mon sens, un brin brouillonne – je trouve aussi les flics un peu trop bavards. Ce CD-ROM sur Sega Saturn n’en demeure pas moins une compilation de haute volée, indispensable pour les nostalgiques, peut-être moins importante pour les autres…

Images : ce site.

Vidéo :

Genre : , . Ce contenu a été publié dans OLD-GEN, Test, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Taito Chase H.Q. Plus S.C.I. (Sega Saturn, 1996)

  1. TomTom dit :

    Très bon souvenir en arcade ce S.C.I.
    D’ailleurs, je ne me l’explique pas, mais j’ai longtemps pensé qu’il s’appelait Chase H.Q., donc je te laisse imaginer ma surprise et ma déception quand des années plus tard, j’ai trouvé Chase H.Q. et j’y joué, pensant que c’était S.C.I.!
    Avec le recul, le jeu est excellent, mais moi, j’aime bien tirer sur des trucs! 😀

    • Oli dit :

      Espèce de psychopathe ! Sinon c’est marrant, mais je pense qu’à l’époque, moi non plus je n’avais pas fait la différence entre CHASE H.Q. et S.C.I. au début.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *