Penguin-kun Wars Vs. (Game Boy, 1990)

PENGUIN-KUN WARS VS.
Titres alternatifs : Penguin Wars / King of the Zoo
Année : 1990
Studio : ASCII Entertainment
Éditeur : ASCII Entertainment
Genre : prise de bec
Joué et testé sur Game Boy
Support : cartouche


Cinq animaux qui ne paient pas de mine (mais qui en envoient parfois) vont s’affronter autour d’une table et de quelques balles. Le manchot méritera-t-il son surnom d’empereur ? Ou devra-t-il s’incliner face à la vache (qui va de mal en pis depuis qu’elle a appris qu’elle était la plus lente du groupe), le rat, le lapin ou la diabolique petite chauve-souris ? Lancez vos balles à toute vitesse, esquivez celles de vos adversaires et, si vous le pouvez, tentez de placer votre coup spécial surpuissant pour envoyer valser toute cette ménagerie !

PENGUIN WARS est un vieux jeu d’arcade, sorti originellement en 1985. On y contrôle un oiseau qui n’est pas manchot, lorsqu’il s’agit d’envoyer des boules dans la tête de ses adversaires. Pas manchot, vraiment ? Bah si, en fait ! Dans PENGUIN WARS, on n’incarne pas un pingouin mais bien un manchot (penguin, en anglais), avec ses ailes trop petites qui l’empêchent de voler mais pas… de marcher sur ses adversaires déchus !

Les règles du jeu sont simples, et si elles paraissent se rapprocher du Air Hockey (dont SHUFFLEPUCK CAFE demeure l’une des plus belles réussites vidéoludiques), elles s’en éloignent en fait rapidement pour mieux les contourner et accoucher d’un délire à peu près unique – dont GRAND MONSTER SLAM semble s’être fortement inspiré. Face à vous : cinq balles. De l’autre côté de la table : votre adversaire – une vache, un rat, un lapin, ou une chauve-souris (aux capacités physiques différentes). Une partie se déroule en 60 secondes, mais au bout de 30 secondes déjà, une petite feinte fait son apparition : un obstacle susceptible de renvoyer la balle dans une direction plus ou moins aléatoire trônera au milieu de la table. Si vous parvenez à envoyer toutes les balles (soit dix, au total) en même temps chez votre adversaire, vous remportez la manche. Autrement, la décision se fera au décompte une fois les 60 secondes écoulées : le joueur ayant le moins de balles de son côté gagne le set – ça se joue en deux sets gagnants.

Le gameplay est simplissime : on se saisit des balles et on mitraille notre adversaire, tout en évitant les projectiles qu’il nous envoie. Si deux balles se percutent, elles peuvent partir dans des diagonales – impossible de le faire autrement, oui vous ne pouvez tirer qu’en ligne droite. Si l’un des joueurs est touché par une boule, il tombe à la renverse, perdant par la même occasion un temps précieux. Détail sympa : certains animaux, notamment la vache, se relèvent plus vite que d’autres. Il existe heureusement un tir spécial (en maintenant le bouton enfoncé au moment de shooter), qui permet d’envoyer une balle super rapide – qui assommera votre adversaire encore plus longtemps. Il n’est pas facile à placer mais il fait mal !

Plus simple que sur arcade ou même Famicom, PENGUIN WARS est un petit jeu sympa comme tout, facile à prendre en main et qui devrait régaler les nostalgiques le temps de quelques courtes parties. Si vous souhaitez prolonger le plaisir, sachez qu’il vous sera possible de jouer contre un ami armé d’une deuxième Game Boy, mais encore et surtout avec l’animal de votre choix, parmi les cinq proposés : le manchot, la vache, le rat, le lapin ou la chauve-souris. Ménagerie oblige, vous pourrez également céder à l’appel du grand méchant loop, puisque le jeu continue après l’apparition du podium clôturant la première partie. Ce deuxième loop est plus difficile, puisque vos adversaires n’hésiteront plus à user et à abuser du tir spécial – et quand c’est la chauve-souris qui bouge vite qui s’en amuse, ça finit par faire mal au crâne à force de tomber par terre tête la première !

Pour devenir le roi des animaux, vous devrez donc vous retrousser les manches et ne pas vous faire bouter trop tôt de la partie. Finir tricard et galérer à Pôle emploi, ou régner sur le pôle Sud, ça ne tient qu’à un fil… ou plutôt à une balle.

Note :      Nostalgie :

Le vénérable PENGUIN WARS est un jeu simple, qui respire l’odeur de l’arcade des années 80. Aujourd’hui, on pourra sans doute pester face à la trop grande simplicité de la version Game Boy : aucune option (hormis le jeu à deux) et très peu de détails venant enrichir les parties – à part le coup spécial, les obstacles et la possibilité d’incarner l’un des cinq animaux. Suffisant pour s’amuser ? Oui ! Si et seulement si vous avez gardé l’âme d’un retrogamer endurci – celui qui sait encore se satisfaire des chose simples, souvent à l’origine d’un plaisir vidéoludique bref, mais immédiat.

Images : les seules qui tournent sur le Web et que tout le monde reprend.

Vidéo :

Genre : , . Ce contenu a été publié dans OLD-GEN, Test, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *