Yami no Shigotonin Kage (Famicom, 1990)

YAMI KAGE_fronticone FamicomYAMI NO SHIGOTONIN KAGE
Titres alternatifs : Blue Shadow / Shadow of the Ninja
Année : 1990
Studio : Natsume
Éditeur : Natsume
Genre : mettez le grappin sur les méchants
Joué et testé sur Famicom
Support : cartouche


États-Unis d’Amérique. 2029 A.D.
Garuda, un dictateur sanguinaire, a pris le contrôle du pays. Deux ombres aux lames froides et impitoyables se décident néanmoins à braver son armée, afin de rétablir la démocratie. Deux ninjas ne connaissant pas la peur, répondant aux noms de Hayate et de Kaede.

shadow of the ninja nes 03shadow of the ninja nes 04

shadow of the ninja nes 05shadow of the ninja nes 07

Il pleut des trombes d’eau, et le ciel est à peine illuminé par la foudre qui déchire ponctuellement les sombres entrailles d’une nuit sans lune. Armé uniquement de votre katana, vous êtes décidé à vous frayer un chemin sur ce bateau infesté par les troupes du dictateur Garuda. Heureusement pour vous, en inspectant quelques-unes des caisses disséminées çà et là, vous pourrez trouver des armes beaucoup plus efficaces que votre lame trop courte : un kusarigama tout d’abord (une espèce de grappin tueur), idéal et même vital, tant sa portée est grande et ce, dans toutes les directions, diagonales comprises ; des upgrades vous permettant de renforcer votre arme (le katana pouvant alors frapper à distance via une décharge d’énergie), des grenades et des shurikens enfin, mais en nombre limité, hélas. Un mal pour un bien puisque transporter davantage d’armes vous ralentirait, votre agilité en souffrirait. Et cette agilité, c’est votre atout le plus létal : vous baisser, sauter de plate-forme en plate-forme, vous agripper aux plafonds du navire et vous déplacer suspendu à la seule force des bras. Voici quelques exemples des capacités que vous avez mis tant d’années à développer, en étudiant le ninjutsu.

shadow of the ninja nes 08shadow of the ninja nes 09

shadow of the ninja nes 10shadow of the ninja nes 11

Après vous être défait, non sans mal, du capitaine de ce bateau ivre de haine, vous vous aventurerez dans des grottes malfaisantes : attention à ne pas rater la marche de l’une des nombreuses plates-formes mécaniques. Vous ne décéderiez pas mais tomberiez dans le vide pour réapparaitre non loin de là avec de nombreuses barres d’énergie en moins. Prenez donc garde aux nombreux trous et autres pièges retors, comme ces footballeurs qui tenteront de vous précipiter dans les fosses. Sceptique, ami ninja ? Ne le soyez donc pas, car grâce à vos sauts millimétrés bien mis en valeur par une maniabilité parfaite, vous devriez pouvoir berner ces joueurs de football américain dopés (un pléonasme ?) sans même devoir les affronter – sautez leur par-dessus, tout simplement.

shadow of the ninja nes 12shadow of the ninja nes 13

shadow of the ninja nes 15shadow of the ninja nes 16

Restez malgré tout sur vos gardes, car c’est à la fin de ce premier niveau (qui compte quatre chapitres plutôt courts) que vous allez devoir faire face au premier boss vraiment costaud de votre odyssée, à savoir un robot volant qui va tenter de vous submerger de boulettes explosives : restez calme, analysez bien ses mouvements grâce à votre œil de lynx et vous ne devriez en faire qu’une bouchée. Après l’avoir vaincu, et récupéré quelques points d’énergie, vous repartirez immédiatement à l’assaut des troupes de Garuda, disséminées dans cinq endroits pour autant de niveaux généralement constitués de trois sous-niveaux : les ruines encore fumantes d’un monde post-apocalyptique ravagé, une base futuriste et même un porte-avions.

shadow of the ninja nes 17shadow of the ninja nes 18

shadow of the ninja nes 19shadow of the ninja nes 20

Mais le plus dur dans cette histoire, sera d’en voir la fin. Certes votre mission se révèlera bien moins difficile que celles de votre concurrent Ryu Hayabusa (NINJA GAIDEN), sans parler du fait qu’il vous sera possible d’être accompagné par un partenaire (aux mêmes caractéristiques que les vôtres). Il n’empêche que cinq continus avec une vie uniquement à chaque fois (mais une barre d’énergie généreuse, certes) c’est un peu léger étant donné la brutalité de certains passages. N’hésitez pas, alors, à retenter votre chance plusieurs fois, afin d’apprendre les patterns de vos adversaires et pouvoir ainsi leur faire mordre la poussière avec de plus en plus d’aisance. C’est aussi à cela que l’on reconnaît un bon ninja : à sa grande marge de progression ne laissant jamais la place à une quelconque frustration.

shadow of the ninja nes 14shadow of the ninja nes 02

shadow of the ninja nes 21shadow of the ninja nes 22

Par conséquent, si vous êtes vous aussi un adepte du ninjutsu pixelisé, vous n’avez pas le droit de refuser l’aventure à la fois simple et épique proposée par SHADOW OF THE NINJA. Aiguisez donc vos shurikens, mais attention au choix des armes, tant celui-ci changera votre façon d’appréhender les missions : un katana upgradé fera des ravages mais en cas de perte d’énergie, vous perdrez également vos améliorations. Au contraire un kusarigama, même basique, se révèlera toujours diablement efficace. SHADOW OF THE NINJA propose donc deux approches très différentes, qui ont chacune leurs avantages et leurs inconvénients. Le choix désarme ? Peut-être, mais je suis certain que le ninja expérimenté que vous êtes saura prendre la bonne décision !

Note : joystick 2joystick 2joystick half    Nostalgie : joystick 2joystick 2joystick 2

SHADOW OF THE NINJA est un jeu d’action/plates-formes immanquable. Certes on pourra regretter les couleurs assez pâles, un clipping ponctuel et l’absence de vrais super pouvoirs (il y en a bien un, hélas il est inutilisable tant il est gourmand en énergie), mais le soft de Natsume est tellement fun, jouable et intuitif que l’aventure de Hayate et Kaede (oui on peut jouer à deux simultanément !) est jouissive au possible : on saute, on s’agrippe un peu partout, on flingue du robot à coups de shurikens (attendez-vous à une surprise si vous les améliorez au maximum), on se bat avec le kusarigama pour déloger les ennemis jusque dans les diagonales, bref on en redemande et on en viendrait presque à regretter que le jeu ne soit pas plus long.
À noter que si SHADOW OF THE NINJA emprunte bien évidemment beaucoup à NINJA GAIDEN, il n’en constitue aucunement un plagiat. Enfin, il faut savoir que le jeu de Natsume a été plus ou moins officieusement adapté sur Game Boy… mais en tant qu’aventure à part entière de la franchise NINJA GAIDEN sous le titre NINJA GAIDEN SHADOW : la boucle est bouclée, vous pouvez étranger le méchant Garuda avec.

Une vidéo du jeu. Elle montre bien pourquoi je n’aime pas l’émulation : les graphismes sont complètement aseptisés, sans parler des nombreux moments où les sprites disparaissent de l’écran à cause de la configuration de l’émulateur :

mag vintage

Genre : , . Ce contenu a été publié dans OLD-GEN, Test, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Yami no Shigotonin Kage (Famicom, 1990)

  1. cherycok dit :

    Oh Bordel Oli, les souvenirs que tu fait remonter en moi là. Le titre ne me disais rien, puis j’ai maté la vidéo… et là pam, je l’ai regardée en entier, j’avais ce jeu, il était trop bien. Par contre Oli, certains émulateurs permettent de lancer le jeu tel qu’il l’était, sans améliorer ou lisser les graphismes; Perso, c’est comme ça que je joue quand je me refait un jeu old gen.

    sinon, pour en revenir à ce jeu, on pouvait jouer à 2 non ? J’ai des souvenirs de ce jeu avec mon frère

    • Oli dit :

      Non, non, chacun ses goûts, l’émulation ce n’est pas “sale” :-). Mais je n’aime pas pour plusieurs raisons, certaines déjà exposées ci-dessus et aussi pour la présence des savestates – même si on fait l’effort de ne pas les utiliser, on sait qu’elles existent et donc quelque part, psychologiquement, on n’est pas vraiment au pied du mur du désespoir comme c’est parfois le cas lorsque l’on joue sur une vraie cartouche à un jeu difficile. Je sais pas si j’ai été très clair…mais bon.
      Sinon tu viens d’être pris en flagrant délit de “lecture d’article en diagonale” : je parle rapidement du jeu à deux dans la review. Je n’ai pas approfondi le sujet car je l’ai testé rapidos avec ma femme – qui ne sait pas jouer, donc…mais j’imagine qu’avec un bon joueur ça doit être le pied !

  2. cherycok dit :

    Je n’avais pas encore lu l’article quand j’ai posté le commentaire, juste regardé la video viteuf parce que le jeu ne me disait rien ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *